En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Pour Olivier Janson, secrétaire général adjoint de l'USM la situation du tribunal de Bobigny vient d'un manque de moyens.
 

Face à plus de 7.300 peines en attente d'exécution au tribunal de Bobigny, la procureur a envoyé une note au service d'application des peines pour leur demander de prioriser les peines prononcées le plus récemment. Les plus anciennes pourraient ne jamais être exécutées. 

Inscrivez-vous à la Newsletter RMC

Newsletter RMC

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • skaia64
    skaia64     

    On tire la sonnette d'alarme aujourd'hui alors que le naufrage de la police et de la justice dure depuis 40 ans ! que de temps et d'énergie perdus !

  • skaia64
    skaia64     

    On tire la sonnette d'alarme aujourd'hui alors que le naufrage de la police et de la justice dure depuis 40 ans ! que de temps et d'énergie perdus !

  • romuniort
    romuniort     

    Heureusement que notre gouvernement PS a "mis le paquet" sur la justice.... Après on se demande pourquoi on a tous ces terroristes en puissance en liberté sur notre sol...

Votre réponse
Postez un commentaire