En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Une jeune femme se recueille devant le memorial improvisé sur la place où plusieurs centaines d’Allemandes ont été agressées durant la nuit du nouvel An.
 

Après les agressions sexuelles durant la nuit du Nouvel An commises selon les autorités par des étrangers, et suivies de représailles xénophobes ces derniers jours, les habitants de Cologne oscillent entre rejet des réfugiés et crainte pour leur sécurité. Les Allemands d'origine étrangère ont peur, eux, d'être stigmatisés.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

15 opinions
  • Babu
    Babu     

    Tu m'étonnes ! C'est un titre de grand journaliste, pas accrocheur pour un sou....

  • holandincapable
    holandincapable     

    Recherche garde du corps pour passer une soirée de réveillon de nouvel an tranquille à Cologne. Critère de sélection: homme, grand, costaud,maîtrisant les arts martiaux et sports de combat en tout genre...

  • holandincapable
    holandincapable     

    normal!

  • La comtesse
    La comtesse     

    On sait qu’aujourd’hui et sans aucune contestation possible que tous les terroristes sont des les enfants de Mahomet et désormais tous les violeurs qui déferlent sur l’Allemagne ne sont pas les enfants de Satan, ils sont aussi les dignes enfants de Mahomet, un bel exemple en la matière qui avait fait du viol un dogme religieux.Coran (S33: V50) : « Ô Prophète ! Nous t’avons rendu licites tes épouses à qui tu as donné leur dot, ce que tu as possédé légalement parmi les captives [ou esclaves] qu’Allah t’a destinées, les filles de tes oncles et de tes tantes, ainsi que toute femme croyante si elle te fait don de sa personne, pourvu que tu consentes à te marier avec elle : c’est là un privilège pour toi, à l’exclusion des autres croyants. Nous savons ce que nous leur avons imposé au sujet de leurs épouses et des esclaves qu’ils possèdent, afin qu’il n’y eût point de blâme contre toi.».

    Avec ce verset passe-droit fait sur mesure pour le dépravé sexuel qu’il était, Mahomet pouvait forniquer avec autant de femmes qu’il voulait pour satisfaire sa libido bestiale. Elles n’avaient pas à exprimer leurs consentements, ne sont-elles pas des êtres dépourvus de foi et de raison pour lui, épouses et esclaves elles ne valent pas plus que des vulgaires butins de guerre qu’Allah lui avait attribuées.

    Pourquoi s’étonner alors des centaines d’agressions sexuelles commises par des réfugiés musulmans pendant la nuit de la Saint-Sylvestre à Cologne, forts de leur impunité coranique et de l’assimilation du corps de la femme à un champ de labour ?
    (2.223)

    NE CENSUREZ PAS LE CORAN

    goodblow
    goodblow      (réponse à La comtesse)

    vous avez un sérieux probleme c'est triste !

    mia mama
    mia mama      (réponse à goodblow)

    C'est drôle même devant les faits , même devant la réalité de tous ces événements gravissimes, tu continues à ne pas vouloir regarder la réalité en face , c'est dire le degré de bêtise et de ton idéologie nauséabonde qui t'habite !

    theclone
    theclone      (réponse à goodblow)

    Dans le Coran, le terme « GUERRE » est employé 9 fois
    Celui de «SUPPLICE » 12 fois, « INFIDÈLE» revient 47 fois
    Le verbe «TUER» et ses conjugaisons 65 fois,
    Le terme «FEU» (de l’enfer pour les mécréants) 150 fois,
    «MÉCRÉANT» 155 fois et la palme revient au terme
    « CHÂTIMENT » avec 354 citations…
    Pas une seule fois le verbe «AIMER» ne figure dans le Coran.

  • domino
    domino     

    hier nous étions au bord de l'abime , en 2016 nous allons faire un grand pas en AV

  • La comtesse
    La comtesse     

    On sait qu’aujourd’hui et sans aucune contestation possible que tous les terroristes sont des les enfants de Mahomet et désormais tous les violeurs qui déferlent sur l’Allemagne ne sont pas les enfants de Satan, ils sont aussi les dignes enfants de Mahomet, un bel exemple en la matière qui avait fait du viol un dogme religieux.Coran (S33: V50) : « Ô Prophète ! Nous t’avons rendu licites tes épouses à qui tu as donné leur dot, ce que tu as possédé légalement parmi les captives [ou esclaves] qu’Allah t’a destinées, les filles de tes oncles et de tes tantes, ainsi que toute femme croyante si elle te fait don de sa personne, pourvu que tu consentes à te marier avec elle : c’est là un privilège pour toi, à l’exclusion des autres croyants. Nous savons ce que nous leur avons imposé au sujet de leurs épouses et des esclaves qu’ils possèdent, afin qu’il n’y eût point de blâme contre toi.».

    Avec ce verset passe-droit fait sur mesure pour le dépravé sexuel qu’il était, Mahomet pouvait forniquer avec autant de femmes qu’il voulait pour satisfaire sa libido bestiale. Elles n’avaient pas à exprimer leurs consentements, ne sont-elles pas des êtres dépourvus de foi et de raison pour lui, épouses et esclaves elles ne valent pas plus que des vulgaires butins de guerre qu’Allah lui avait attribuées.

    Pourquoi s’étonner alors des centaines d’agressions sexuelles commises par des réfugiés musulmans pendant la nuit de la Saint-Sylvestre à Cologne, forts de leur impunité coranique et de l’assimilation du corps de la femme à un champ de labour ?
    (2.223)

  • La comtesse
    La comtesse     

    On sait qu’aujourd’hui et sans aucune contestation possible que tous les terroristes sont des les enfants de Mahomet et désormais tous les violeurs qui déferlent sur l’Allemagne ne sont pas les enfants de Satan, ils sont aussi les dignes enfants de Mahomet, un bel exemple en la matière qui avait fait du viol un dogme religieux.Coran (S33: V50) : « Ô Prophète ! Nous t’avons rendu licites tes épouses à qui tu as donné leur dot, ce que tu as possédé légalement parmi les captives [ou esclaves] qu’Allah t’a destinées, les filles de tes oncles et de tes tantes, ainsi que toute femme croyante si elle te fait don de sa personne, pourvu que tu consentes à te marier avec elle : c’est là un privilège pour toi, à l’exclusion des autres croyants. Nous savons ce que nous leur avons imposé au sujet de leurs épouses et des esclaves qu’ils possèdent, afin qu’il n’y eût point de blâme contre toi.».

    Avec ce verset passe-droit fait sur mesure pour le dépravé sexuel qu’il était, Mahomet pouvait forniquer avec autant de femmes qu’il voulait pour satisfaire sa libido bestiale. Elles n’avaient pas à exprimer leurs consentements, ne sont-elles pas des êtres dépourvus de foi et de raison pour lui, épouses et esclaves elles ne valent pas plus que des vulgaires butins de guerre qu’Allah lui avait attribuées.

    Pourquoi s’étonner alors des centaines d’agressions sexuelles commises par des réfugiés musulmans pendant la nuit de la Saint-Sylvestre à Cologne, forts de leur impunité coranique et de l’assimilation du corps de la femme à un champ de labour ?
    (2.223)

  • bibifricotin
    bibifricotin     

    ça censure à fonds sur ce site, tous mes messages ont disparus

  • L'imprécateur
    L'imprécateur     

    Les violeurs musulmans ne sont pas des violeurs au sens du droit positif, ils sont des laboureurs qui cultivent leurs champs qui »ne font que se « rapprocher d’Allah » comme l’affirment leurs coreligionnaires de l’E.I. pour justifier les viols des femmes chrétiennes.
    Encouragés et déresponsabilisés par les préceptes coraniques, pour eux, il n’y a pas loi humaine à respecter. Ce qu’Allah leur permet, on ne peut pas leur interdire.

    S’agissant de femmes non-croyantes, ils ne se sont rendus coupables d’aucun crime sexuel obtenu sous la contrainte psychique et physique sur leurs victimes. ils sont des combattants dans le sentier d’Allah venus en Occident pour lui imposer la loi de l’islam, la Charia à laquelle sont tenus les musulmans, dont l’une des particularités juridiques est de faire de la femme violée une coupable et du violeur une victime.
    L’islam ne condamne pas le viol, il absout les violeurs comme l’attestent de nombreux cas de déni de justice constatés dans les pays musulmans pour qui la femme ne vaut plus qu’un récipient de spermes au cours de ces 15 dernières années:
    http://www.liberation.fr/…/touria-tiouli-violee-et-accusee-…
    http://www.lexpress.fr/…/dubai-une-norvegienne-condamnee-a-…
    http://www.yabiladi.com/…/tolle-apres-condamnation-d-une-fe…
    http://tempsreel.nouvelobs.com/…/viol-d-une-fillette-la-jus…http://www.parismatch.com/…/Obligee-d-epouser-son-violeur-u…

    Elevés dans la culture du mépris du corps de la femme et de sa totale soumission à la volonté du mâle, ils n’ont que faire des lois de leur pays d’accueil. Ils sont tels des braconniers qui chassent leur proie en toute impunité et surtout qu’ils sont de surcroîts couverts par la morale religieuse.
    Aucun code pénal ni des règles de convenance à respecter, ils appliquent les règles prescrites par Allah par la voix de Mahomet qui sont au-dessus des lois des mécréants :
    Coran (8:69) : « Disposez donc de ce qui vous est échu en tant que butin licite et pur.»
    Coran (23:1-6) : «Sont bienheureux les croyants qui se gardent de tout rapport charnel, sauf avec leurs épouses ou les esclaves sexuelles qu’ils possèdent, car en cela, personne ne peut les blâmer.»
    Il leur suffit de se mettre dans la peau de moudjaddines fi sabil Allah, dans la voie d’Allah, pour que tout leur soit permis et considérer ces femmes comme étant leurs captives arrachées de haute lutte à leurs pères, leurs frères, leurs maris ou leurs amis. Et par la grâce d’Allah et les encouragements de Mahomet qui saurait freiner leurs débordements sexuels incontrôlés, ils ne font que disposer en toute licéité coranique de ce qu’il leur revient de droit :
    Coran (S4 :V23-24) : « Vous sont interdites vos mères, filles, sœurs…et parmi les femmes, celles qui ont un mari, sauf si elles sont vos captives de guerre ».

  • L'imprécateur
    L'imprécateur     

    Les violeurs musulmans ne sont pas des violeurs au sens du droit positif, ils sont des laboureurs qui cultivent leurs champs qui »ne font que se « rapprocher d’Allah » comme l’affirment leurs coreligionnaires de l’E.I. pour justifier les viols des femmes chrétiennes.
    Encouragés et déresponsabilisés par les préceptes coraniques, pour eux, il n’y a pas loi humaine à respecter. Ce qu’Allah leur permet, on ne peut pas leur interdire.

    S’agissant de femmes non-croyantes, ils ne se sont rendus coupables d’aucun crime sexuel obtenu sous la contrainte psychique et physique sur leurs victimes. ils sont des combattants dans le sentier d’Allah venus en Occident pour lui imposer la loi de l’islam, la Charia à laquelle sont tenus les musulmans, dont l’une des particularités juridiques est de faire de la femme violée une coupable et du violeur une victime.
    L’islam ne condamne pas le viol, il absout les violeurs comme l’attestent de nombreux cas de déni de justice constatés dans les pays musulmans pour qui la femme ne vaut plus qu’un récipient de spermes au cours de ces 15 dernières années:
    http://www.liberation.fr/…/touria-tiouli-violee-et-accusee-…
    http://www.lexpress.fr/…/dubai-une-norvegienne-condamnee-a-…
    http://www.yabiladi.com/…/tolle-apres-condamnation-d-une-fe…
    http://tempsreel.nouvelobs.com/…/viol-d-une-fillette-la-jus…http://www.parismatch.com/…/Obligee-d-epouser-son-violeur-u…

    Elevés dans la culture du mépris du corps de la femme et de sa totale soumission à la volonté du mâle, ils n’ont que faire des lois de leur pays d’accueil. Ils sont tels des braconniers qui chassent leur proie en toute impunité et surtout qu’ils sont de surcroîts couverts par la morale religieuse.
    Aucun code pénal ni des règles de convenance à respecter, ils appliquent les règles prescrites par Allah par la voix de Mahomet qui sont au-dessus des lois des mécréants :
    Coran (8:69) : « Disposez donc de ce qui vous est échu en tant que butin licite et pur.»
    Coran (23:1-6) : «Sont bienheureux les croyants qui se gardent de tout rapport charnel, sauf avec leurs épouses ou les esclaves sexuelles qu’ils possèdent, car en cela, personne ne peut les blâmer.»
    Il leur suffit de se mettre dans la peau de moudjaddines fi sabil Allah, dans la voie d’Allah, pour que tout leur soit permis et considérer ces femmes comme étant leurs captives arrachées de haute lutte à leurs pères, leurs frères, leurs maris ou leurs amis. Et par la grâce d’Allah et les encouragements de Mahomet qui saurait freiner leurs débordements sexuels incontrôlés, ils ne font que disposer en toute licéité coranique de ce qu’il leur revient de droit :
    Coran (S4 :V23-24) : « Vous sont interdites vos mères, filles, sœurs…et parmi les femmes, celles qui ont un mari, sauf si elles sont vos captives de guerre ».

Lire la suite des opinions (15)

Votre réponse
Postez un commentaire