En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
France Nature Environnement s'insurge contre la proposition de Ségolène Royal d'abattre quatre loups supplémentaires. (Photo d'illustration)
 

La ministre de l’Environnement, Ségolène Royal, veut autoriser l'abattage de quatre loups supplémentaires en plus des 36 déjà fixés, pour la saison 2016-2017. Les associations s’insurgent contre ces arrêtés, dénonçant aussi le lobby des chasseurs. France Nature Environnement témoigne pour RMC.fr

Newsletter RMC

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • White
    White     

    Sans être si vieux que cela, j'affirme que depuis 10 000 ans, le berger, l'éleveur, le pasteur nomade défendaient par tous les moyens leurs troupeaux. Et même qu'ils étaient soutenus par la communauté qui comprenait en ces périodes de sobriété la valeur de la laine, du fromage et de la viande.
    C'est bien fini. Plus que le loup - qui s'éloignerait au bout de quelques coups de fusil s'il n'est pas mort - le paysan doit craindre le pouvoir, passé du château juste à côté à des capitales lointaines et inatteignables car ce ne sont plus les mêmes mots ni le même monde.
    Combien de jobs le loup finance-t-il d'emplois avec notre bon argent public ? Entre les spécialistes auto-proclamés ou pas qui déblatèrent, les fonctionnaires qui additionnent, les états qui subventionnent et la Nouvelle-Zélande qui exporte ?

Votre réponse
Postez un commentaire