En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Olivier Besancenot était l'invité de Jean-Jacques Bourdin jeudi sur RMC.
 

Dans un rapport publié mercredi, les facteurs sont dans le colimateur de la Cour des comptes. Absentéisme, temps de travail difficile à évaluer, sont les maux de la Poste selon l'institution. Olivier Besancenot, ancien facteur rejette ces critiques et veut défendre le service public.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

10 opinions
  • Christyan
    Christyan     

    Le commentateur du Néant !!

  • Christyan
    Christyan     

    Le commentateur du Néant !!

  • Christyan
    Christyan     

    Le commentateur du Néant !!

  • Google-117071680125898794959
    Google-117071680125898794959     

    Bonjour, et si la cour des comptes pouvaient faire un état des lieux sur l'absentéisme dans nos assemblées ! Car c'est toujours plus facile de taper en bas de l'échelle que de montrer les vrais privilégiés de la république.

  • skaia64
    skaia64     

    Et pourquoi certaines catégories ne pourraient elles pas être "évaluées" ? Pour quelle raison le résultat de leur travail ne pourrait il pas être discuté et amélioré ?

  • MANENTIAL
    MANENTIAL      

    la cour des comptes préconise de réduire les boites au lettres , les rendre collectives
    et de passé de 6 jours de distribution de courriers a 5 jours
    alors on continue de craché sur le facteur?

  • MANENTIAL
    MANENTIAL      

    la cour des comptes préconise de réduire les boites au lettres , les rendre collectives
    et de passé de 6 jours de distribution de courriers a 5 jours
    alors on continue de craché sur le facteur?

  • Rians83
    Rians83     

    Le bobo de st Germain donneur de leçon.
    Il ne le clamepas aux miettes d'adhérents que compte son pseudo parti. S'il est élu on fera ami ami avec le coréen du nord

  • coincoin
    coincoin     

    Pour une fois je suis (partiellement) d'accord avec le trotsko-facteur. J'ai connu des tas de préposés avec une minorité de feignants. La plupart sont plutôt aimable et serviables, dès qu'on prend la paine de leur dire bonjour, d'être poli et de discuter quand ils ont un peu de temps.

  • ornicar
    ornicar     

    C’est mon anniversaire aujourd’hui.
    Je suis né le 11 Février 1950 mon père s’appelait Jacques Chaban-Delmas .
    Très mal perçu par les patrons, je serre la cause de tous les travailleurs.
    Qui suis-je ?

    MANENTIAL
    MANENTIAL       (réponse à ornicar)

    11 février 1950
    Loi sur les conventions collectives, la liberté de négocier les salaires et les conditions de travail. Elle marque une première étape dans la décentralisation de la négociation collective - en reconnaissant pour la première fois les accords d’établissement - et dans sa généralisation territoriale et professionnelle - en l’ouvrant au-delà des seuls secteurs du commerce et de l’industrie. Elle crée le SMIG salaire minimum national interprofessionnel garanti.

    ornicar
    ornicar      (réponse à MANENTIAL )

    Merci
    Même RMC qui souvent parle de moi ne me la pas fêter mon anniversaire.
    Si je n'étais pas né beaucoup de travailleur souffrirais aujourd’hui

Votre réponse
Postez un commentaire