En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Accueil des migrants: "Quand ils voient Calais, mes habitants sont inquiets"

Une responsable de la préfecture du Pas-de-Calais dirigent des migrants vers un bus qui doit les emmener dans un Centre d'accueil et d'orientation (CAO). 9.000 migrants de la jungle de Calais vont être répartis sur tout le territoire sur ordre des préfectures.
 

Pour illustrer le désarroi des maires qui doivent prochainement accueillir des migrants provenant de la jungle de Calais, Éric Brunet a recueilli ce mercredi le témoignage de Yannick Haury, maire divers droite de Saint-Brévin-Les-Pins (Loire-Atlantique). Sa commune, qui compte environ 13.100 habitants, a appris la semaine dernière qu'elle devait accueillir prochainement 70 migrants.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire