En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

ACTU SEXE : La loi sur la prostitution

ACTU SEXE : La loi sur la prostitution
 

La loi sur la prostitution (sur la pénalisation du client de la prostituée) sera examinée in fine à l’Assemblée nationale le 3 février en séance publique et discutée dès le 27 janvier, avec Jacques Delga, avocat à la Cour d'Appel de Paris, professeur honoraire à l'Essec et ancien professeur associé des universités et auteur de "Penser et Repenser le terrorisme", MA Editions

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • lequidam76
    lequidam76     

    Cette proposition de loi va dans le mauvais sens. Oui, il faut réglementer la prostitution pour la faire apparaître au grand jour. Savez-vous qu’il y a beaucoup d'hommes qui n'ont aucuns rapports sexuels avec des femmes dites "prostituées". Simplement des massages divers suffisent pour calmer leurs pulsions et cela se fait avec des femmes qui ont librement choisi d'exercer cette activité parce que plus rentable que de travailler à l'usine. Ainsi une telle loi liberticide va freiner, stopper des besoins qui ne vont pas pouvoir être satisfaits. Je pense que beaucoup d'hommes pourront arriver à se raisonner mais combien de temps vont-ils tenir ? Et s'ils craquent, que va-t-il se passer pour ces pères de famille, ces grands-pères, pour ces maris,... Une fois qu'ils auront payé un acte dit "sexuel" (d'ailleurs qu'entend-on par là?), ils seront convoqués devant la justice. Autrement dit, des hommes honnêtes qui respectent les lois dont la vie est sereine , ces hommes vont devoir révéler à leur entourage qu'ils ont assouvi un débordement sexuel avec une personne consentante, je précise bien le libre arbitre dont dispose la personne qui prodigue l'acte. Imaginez les drames familiaux que ça va engendrer? Est-ce que nos chers députés se préoccupent de cela? Alors, vous qui me lisez faites en sorte que cela parvienne aux oreilles de ceux qui veulent faire passer en force cette loi qui va entraîner des drames, soyez en certains. Car je ne parle pas des autres hommes qui ont une vile représentation de la femme et qui n'hésiteront pas, hors la loi de leur état, de commettre des actes dangereux et graves sur ces femmes. Lutter contre les réseaux mafieux, il ne faut pas hésiter un seul instant mais pénaliser le client n'est pas la bonne solution et je m'y oppose. En revanche, il faut supprimer le délit de racolage passif et réglementer cette profession. Reconnaître le statut d’autoentrepreneur de ces personnes qui choisissent librement cette activité et qu’elles soient assujetties aux prélèvements fiscaux et sociaux comme tous les entrepreneurs. Il faut aussi renforcer la surveillance policière des réseaux mafieux. Le 10 mars, passage au Sénat. Après il sera trop tard. Vous comme moi qui luttons contre la pénalisation des clients, mobilisons-nous et pourfendons cette stupide et aveugle proposition de loi.

  • lequidam76
    lequidam76     

    Cette proposition de loi va dans le mauvais sens. Oui, il faut réglementer la prostitution pour la faire apparaître au grand jour. Savez-vous qu’il y a beaucoup d'hommes qui n'ont aucuns rapports sexuels avec des femmes dites "prostituées". Simplement des massages divers suffisent pour calmer leurs pulsions et cela se fait avec des femmes qui ont librement choisi d'exercer cette activité parce que plus rentable que de travailler à l'usine. Ainsi une telle loi liberticide va freiner, stopper des besoins qui ne vont pas pouvoir être satisfaits. Je pense que beaucoup d'hommes pourront arriver à se raisonner mais combien de temps vont-ils tenir ? Et s'ils craquent, que va-t-il se passer pour ces pères de famille, ces grands-pères, pour ces maris,... Une fois qu'ils auront payé un acte dit "sexuel" (d'ailleurs qu'entend-on par là?), ils seront convoqués devant la justice. Autrement dit, des hommes honnêtes qui respectent les lois dont la vie est sereine , ces hommes vont devoir révéler à leur entourage qu'ils ont assouvi un débordement sexuel avec une personne consentante, je précise bien le libre arbitre dont dispose la personne qui prodigue l'acte. Imaginez les drames familiaux que ça va engendrer? Est-ce que nos chers députés se préoccupent de cela? Alors, vous qui me lisez faites en sorte que cela parvienne aux oreilles de ceux qui veulent faire passer en force cette loi qui va entraîner des drames, soyez en certains. Car je ne parle pas des autres hommes qui ont une vile représentation de la femme et qui n'hésiteront pas, hors la loi de leur état, de commettre des actes dangereux et graves sur ces femmes. Lutter contre les réseaux mafieux, il ne faut pas hésiter un seul instant mais pénaliser le client n'est pas la bonne solution et je m'y oppose. En revanche, il faut supprimer le délit de racolage passif et réglementer cette profession. Reconnaître le statut d’autoentrepreneur de ces personnes qui choisissent librement cette activité et qu’elles soient assujetties aux prélèvements fiscaux et sociaux comme tous les entrepreneurs. Il faut aussi renforcer la surveillance policière des réseaux mafieux. Le 10 mars, passage au Sénat. Après il sera trop tard. Vous comme moi qui luttons contre la pénalisation des clients, mobilisons-nous et pourfendons cette stupide et aveugle proposition de loi.

Votre réponse
Postez un commentaire