En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Alep: "Je ne crois pas que la capacité d&squot;indignation des Français soit asséchée"
 

Pas facile de mobiliser l'opinion publique sur le drame d'Alep, où la population civile syrienne est massacrée. Entre désintérêt et sentiment d'impuissance, on pourrait aussi penser que les Français ont perdu de leur capacité d'indignation sur la question syrienne. Une thèse que réfute pour RMC.fr Geneviève Garrigos, porte-parole d'Amnesty International.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire