En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Le maire de Sisco, en Haute-Corse, était l'invité de Jean-Jacques Bourdin mercredi.
 

Mardi, le tribunal administratif de Bastia a validé l'arrêté anti-burkini pris par le maire de Sisco, en Corse, où une violente rixe a eu lieu le 13 août sur une plage. Une décision dont se félicite le maire de la ville, Ange-Pierre Sisco, invité de Jean-Jacques Bourdin mercredi. Sur demande de la Ligue des Droits de l'Homme, le Conseil d'Etat devra statuer à son tour sur cet arrêté.

Inscrivez-vous à la Newsletter RMC

Newsletter RMC

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • 109600
    109600     

    La communauté chinoise d'Aubervilliers attend toujours les soutiens de La ligue des droits de l'homme, du MRAP, de la LICRA, de Touche pas à mon pote....

  • domeo
    domeo     

    Pourquoi avoir nommer cette tenue burkini alors que certaines femmes pouvaient porter des paréos sur leur maillot tout simplement. Maintenant si elles ne peuvent montrer aucune partie de leur corps leur place ne peut être sur une plage ou règne une chaleur étouffante.

  • domeo
    domeo     

    L'erreur a été de nommer cette tenue de plage "burkini" alors que certaines femmes pourraient porter des paréos sur leurs maillots tout simplement et sans revendication d'aucune religion.

  • zombie-france
    zombie-france     

    bah oui

Votre réponse
Postez un commentaire