En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Attentat du Bardo: "Je me sens délaissée et méprisée", dit une victime
 

7 mois après l'attentat du Bardo, les victimes françaises n'ont toujours pas été indemnisées. Elles se sentent oubliées et délaissées par l'Etat français.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • Glochide
    Glochide     

    C'est pareil lors de catastrophes naturelles , les politiques se précipitent pour se montrer compatissant devant les caméras et promettent de l'aide . Puis ils rentrent dans leurs beaux apparts ...... Il suffit d'y retourner pour s'en rendre compte ......

  • cibe
    cibe     

    Ce n'est pas la première fois que le gouvernement fait un effet d'annonce, se montre devant les caméras et méprise très rapidement ses compatriotes, comme l'ex-otage Serge Lazarevic qui se retrouve bien seul... Ces pauvre socialistes sont plus rapides avec les réfugiés pour leur trouver des logements, des fringues, de l'argent de poches, remplir les frigos... en attendant nos victimes d'attentats sont oubliées et méprisées ! Quel pays !!!

Votre réponse
Postez un commentaire