En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Hôpital Saint-Antoine, à Paris (Photo d'illustration).
 

Les services des urgences parisiens ont vu affluer des centaines de personnes pour cause de stress après les attentats qui ont ensanglanté Paris, vendredi dernier. Un phénomène observé également en Province.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • kris
    kris     

    ce sont les mairies qui devraient prêter des salles afin de faire intervenir des psychiatres ou psychologues et infirmiers chargés et formés en traitement du syndrome post traumatique! les urgences exceptées psychiatriques ne doivent pas etre occupées par ce genre de victimes!

  • tatayo
    tatayo     

    c'est vrai le stress est en augmentation une raison de plus de doubler de vigilance dans les hôpitaux publiques et privés la santé doit doit être doublement protégée

Votre réponse
Postez un commentaire