En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Illustration- Image RMC
 

Lundi, l'Europe a choisi de renouveler son autorisation du glyphosate pour cinq ans. Paris de son côté, maintient sa position d'interdire l'herbicide d'ici trois ans. Emmanuel Macron a commandé un plan de sortie du glyphosate à deux de ses ministres. Mais la FNSEA, le principal syndicat agricole, redoute les alternatives jugées plus coûteuses.

Inscrivez-vous à la Newsletter RMC

Newsletter RMC

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • PIGEON3
    PIGEON3     

    On ne peut prouver que le glyphosate soit inoffensif.
    De même, on n'a pu prouver que le glyphosate était nocif, il ne suffit pas de dire qu'il soit potentiel dangereux, pour qu'il le fut.

    Mais en France avec la très mauvaise utilisation du "principe de précaution", on bloque tout, le bon, le neutre et le méchant.

    Alors, comme il n'y a pas de solution chimique en vue, durant 5 ans (minimum) ce désherbant sera utilisé (y compris en France quoique en disent nos fanfarons) et tous les légumes et fruits que nous consommerons (de France et surtout de la CEE) contiendront une infime mais détectable quantité de ce produit.

Votre réponse
Postez un commentaire