En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
18 morts depuis 10 ans sur une portion de 23 kilomètres uniquement, la Nationale 79, qui traverse l'Allier, est surnommée "la route de la mort". (Photo d'illustration).
 

Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve détaille ce lundi les mesures de son plan d'action pour la sécurité routière. Parmi les mesures, l'abaissement de 90 à 80 km/h sur certaines portions de routes nationales jugées dangereuses. Reportage sur la N79, dans l'Allier, surnommée "la route de la mort".

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

7 opinions
  • gerard75
    gerard75     

    baisser la vitesse c'est prendre les gens pour des idiots, on le voit tous les jours dès que la voiture à dépassé le radar elle reprends de la vitesse toute seule.... Eduquer le conducteur c'est autrement plus difficile mais beaucoup plus noble sur le long terme, seulement aujourd'hui que font nos politiciens du court, du très court terme.
    Courage bientôt en marchant a pied nous serons plus vite arrivé.
    gerard75

  • chrisetsab2
    chrisetsab2     

    Plus les voitures sont puissantes et sûr, et moins nous avons le droit de rouler vite....quel paradoxe....
    Ces politiques parlent toujours des mort de la route....agissez voir un peu pour la lutte contre le cancer qui fait des centaines de milliers de victimes supplementaires....
    Ils trouvent simplement un nouveau moyen de soutirer de l argent a nous pauvres vaches a lait.....

  • dani42
    dani42     

    Dans une telle logique, on devrait complètement bloquer un tronçon routier et compter le nombre d'accidents. Bien sûr il n'y en aurait pas, donc la mesure est parfaite. En conséquence, on généralise la mesure à toute la France.

  • strikler
    strikler     

    plus facile de baisser la vitesse et de mettre des prunes que de sécuriser et de réparer les infrastructures .....

  • gouik
    gouik     

    on aura plus le temps de regarder à coté de la route et puis paf!

  • jolbob
    jolbob     

    Cela sera pire, c'est d'une évidence criante.
    Le paramètre MAJEUR dans l'accidentologie n'est ni la vitesse, ni l'alcool, ni la drogue (même si ces deux derniers sont prédominants), mais le FACTEUR HUMAIN.
    En abaissant la vitesse sur ces tronçons (AU LIEU DE LES AMÉNAGER) on va fait monter l’exaspération de certains et les cas de dépassements dangereux avec collisions frontales seront évidemment en très net augmentation.
    Bravo les pseudos experts qui ne visent que l'augmentation des taxes fiscales prélevées au moyen des radars fixes et mobiles.

  • gisse
    gisse     

    Il est absurde et irresponsable de dire qu'en baissant la vitesse , ce sera pire !

Votre réponse
Postez un commentaire