#BalanceTonPorc: initiative salutaire ou délation?
 

Dans la foulée des révélations sur l’affaire Weinstein, la parole des femmes semble s’être libérée face au harcèlement sexuel quotidien. Sur Twitter, un hashtag est très vite devenu viral : #Balancetonporc. C’est Sandra Muller, journaliste à Lettre de l’audiovisuel et elle-même ancienne victime de harcèlement au travail qui a lancé vendredi soir le hashtag pour inciter les femmes à briser la loi du silence. #BalanceTonPorc: initiative salutaire ou délation?

Inscrivez-vous à la Newsletter RMC

Newsletter RMC

Votre opinion

Postez un commentaire

6 opinions
  • haimevoir56
    haimevoir56     

    On retrouve le sempiternel combat entre le porc qui sommeille plus ou moins dans le crane de chaque homme non musulman et la femme vertueuse dont la qualité première, tout le monde le sait, est la bonne foi. Alors pitié, pas de débat public. Les dégâts pourraient être irréversibles.

  • rolodex
    rolodex     

    Comment se fait il que MORANDINI soit encore à la TV ?

  • rolodex
    rolodex     

    Comment se fait il que MORANDINI soit encore à la TV ?

  • missjac.
    missjac.      

    On s'est un peu embrouillé là-bas. On avait envie que ça se termine parce qu'on n'en pouvait plus, on ne s'entendait plus", lâche Nabilla. Et d'ajouter : "Mais bon après on s'aime plus que tout, donc forcément c'est toujours un peu comme ça entre nous. On se sépare, on se remet ensemble et puis on s'embrouille..."
    Pour rappel, les amoureux s'étaient séparés sur le tournage des Incroyables aventures de Nabilla et Thomas en Australie. Peu de temps après cette rupture, le couple s'était rabiboché. Et c'est sur Instagram que la brunette avait annoncé la nouvelle.

  • Sébastien Littolff
    Sébastien Littolff     

    Ecouter Franceinfo, BFM, RMC et enrager...

    Depuis quelques jours l'affaire Weinstein secoue nos média, et le -lamentable- hashtag #balancetonporc leurs procure visiblement quelques excitations.

    Après avoir reçu la présidente d'osez le féminisme qui trouvait ça très bien, ce matin rétropédalage bienvenu avec une avocate (sinon c'est patriarcal).

    Encore une fois, le catharsis de 280 caractères balancés publiquement ne sert à rien, c'est comme pour le hashtag #OnVautMieuxQueCa (disparu curieusement alors que la loi Travail renforcée a été votée): dénoncer ton violeur ou patron indélicat sur facebook ne sert à rien si tu ne poursuis pas ta démarche au commissariat du coin. Sans compter les habituelles hystériques et menteuses qui produisent des faux témoignages juste pour salir quelqu'un ou pour étayer leur cause!

    Un conseil qu'AUCUNS media ne vous a donné depuis une semaine: plutôt que de risquer le procès en diffamation (parce que c'est possible même sans donner de noms si les détails donnés sont trop évidents), dès que ça arrive, vous rassemblez un maximum d'éléments et vous entamez une procédure.

    Car les preuves disparaissent vites et que vous aurez de toute façon à confronter votre parole à celle de l'auteur: ce qui fera la différence ce sont les éléments materiels!

    Là vous serez credible, là vous legitimerez ce combat, là vous serez courageux, là on reconnaitra votre souffrance...

    Et oui j'emploie le genre neutre car des hommes aussi sont victimes de harcèlements et agressions sexuelles.... ne vous en déplaise...

  • Sébastien Littolff
    Sébastien Littolff     

    Ecouter Franceinfo et enrager...

    Depuis quelques jours l'affaire Weinstein secoue nos média, et le -lamentable- hashtag #balancetonporc leurs procure visiblement quelques excitations.

    Après avoir reçu la présidente d'osez le féminisme qui trouvait ça très bien, ce matin rétropédalage bienvenu avec une avocate (sinon c'est patriarcal).

    Encore une fois, le catharsis de 280 caractères balancés publiquement ne sert à rien, c'est comme pour le hashtag #OnVautMieuxQueCa (disparu curieusement alors que la loi Travail renforcée a été votée): dénoncer ton violeur ou patron indélicat sur facebook ne sert à rien si tu ne poursuis pas ta démarche au commissariat du coin. Sans compter les habituelles hystériques et menteuses qui produisent des faux témoignages juste pour salir quelqu'un ou pour étayer leur cause!

    Un conseil qu'AUCUNS media ne vous a donné depuis une semaine: plutôt que de risquer le procès en diffamation (parce que c'est possible même sans donner de noms si les details donnés sont trop evidents), dès que ça arrive, vous rassemblez un maximum d'éléments et vous entamez une procédure.
    Car les preuves disparraissent vites et que vous aurez de toute façon à confronter votre parole à celle de l'auteur: ce qui fera la différence ce sont les éléments materiels!

    Là vous serez credible, là vous legitimerez ce combat, là vous serez courageux, là on reconnaitra votre souffrance...

    Et oui j'emploie le genre neutre car des hommes aussi sont victimes de harcèlements et agressions sexuelles.... ne vous en déplaise...

Votre réponse
Postez un commentaire