En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Le maire de Béziers Robert Ménard, affilié au FN, a rebaptisé la "rue du 19 mars 1962" en "rue du commandant Hélie Denoix de Saint Marc" samedi.
 

Le maire de Béziers, affilié au FN, s’est attaqué à la rue qui commémore la date du cessez-le-feu qui mit fin à la guerre d’Algérie. Ce samedi, Robert Ménard l’a rebaptisée "rue du commandant Hélie Denoix de Saint Marc", ancien résistant et partisan de l'Algérie française, l'un des putschistes de 1961 qui avaient tenté de renverser la République française.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

20 opinions
  • Patrie, Nation, France.
    Patrie, Nation, France.     

    Monsieur Ménard a toute mon approbation, on ne fête pas une défaite d'autant plus qu'après cette date des milliers de nos frères harkis et pieds noirs ont subi des atrocités dignes du III ème Reich ou du stalinisme. Il faudrait parler aussi de nos chers porteurs de valises du F.N.L, socialos et consorts du P.C.. A quand au fait fêterons-nous Waterloo, Alésia, Trafalgar square........... ?

  • CTAC
    CTAC     

    Bravo Mr le Maire enfin un élu sincére non corrompu et qui fait ce qu'il a dit !
    Encore bravo.

  • plakkram
    plakkram     

    la racaille sur les ondes en ce moment

  • pinocchio
    pinocchio     

    il aurait été plus judicieux de rebaptiser cette rue par le nom de l'un des harkis faisant partie de la population biterroise et mort durant cette guerre

  • zombie-france
    zombie-france     

    Voici un Maire qui s'investit réellement dans sa ville, d'ailleurs laissons le travailler, les autres Maires de France devraient prendre exemple

  • yakafokon
    yakafokon     

    Mon commentaire ne plaît pas ou est ce un problème technique ? Je disais donc:
    La date du 19 mars 1962 ne représente rien car le Cessez-le-feu ordonné par le Gouvernement français de l'époque a été souvent unilatéral et respecté seulement de l'Armée française. Les combats ont continué sans publicité après le 19 mars, et ont causé les pertes suivantes : - militaires français : 152 tués, 422 blessés, 162 enlevés ou disparus, 275 décédés par maladie ou accident ;
    - supplétifs algériens ou harkis : 100 à 150 000 assassinés par le F.L.N. avec leurs familles
    - européens : 3 000 enlevés par l'A. L.N. dont
    2 000 disparus.
    -----Le 19 mars 1962 a obligé 91000 Algériens à se réfugier en France dans l'exil pour éviter la mort, et 900 000 Français "Pieds-Noirs" à faire de même.
    La date du 5 décembre eut été plus approprié:
    "journée nationale d'hommage aux "Morts pour la France" pendant la guerre d'Algérie et les combats du Maroc et de la Tunisie"

  • Facebook-1409043756070897
    Facebook-1409043756070897     

    bravo ce Monsieur Ménard enfin un homme politique courageux !!!!

  • morback
    morback     

    C'est quoi tous ces billets de titi 32. Plutôt que censurer à tout va, des réactions pertinentes, virez ce copier collé qui n'a aucun rapport avec le sujet énoncé.

  • 156156
    156156     

    il a été élus au suffrage universel donc il est chez lui et chez soi on fait ce qu'on veut!!!!!!!!!!!!!!!!

  • Scarpone
    Scarpone     

    c'est sur, certain bobos gauchos auraient préféré "rue Boumedienne"

    gouik
    gouik      (réponse à Scarpone)

    Non, rue kim il sung...

Lire la suite des opinions (20)

Votre réponse
Postez un commentaire