En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Les transferts de détenus seront désormais assurés par l'administration pénitentiaire et non plus par la police
 

Depuis lundi, les transferts de détenus doivent être assurés par les services pénitentiaires, et plus par la police ou la gendarmerie. Une situation ubuesque née d'un transfert de compétences entre le ministère de l'Intérieur et celui de la Justice acté en 2010 par le gouvernement de Nicolas Sarkozy.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • ancien
    ancien     

    ..."Une situation ubuesque née d'un transfert de compétences entre le ministère de l'Intérieur et celui de la Justice acté en 2010 par le gouvernement de Nicolas Sarkozy."...
    Quand on a su fiscaliser si rapidement les heures supplémentaires, cette situation ubuesque n’est pas apparue comme une nécessité absolue avant quatre ans de règne ???

  • romuniort
    romuniort     

    Nos gouvernants auraient-ils des "copains" à faire sortir ?

  • jolbob
    jolbob     

    "Ça va mieux" dit-on dans les clubmeds (prisons)

    La chienlit hollandoise en plein essor

  • Rians83
    Rians83     

    Si pour des raisons de matériels ou de personnels on relache ces individus et bien on se montre à la hauteur de la tâches en modifiant la loi pour empêcher de remettre dans la nature des criminels. Rendez vous compte si l'on devait relacher un terroriste des attentats de Paris ou de Bruxelles

  • Rians83
    Rians83     

    Cela serait si simple de modifier la loi avant de relacher ces gens faute de matériel ou de personnel.

    ancien
    ancien      (réponse à Rians83)

    ..."Une situation ubuesque née d'un transfert de compétences entre le ministère de l'Intérieur et celui de la Justice acté en 2010 par le gouvernement de Nicolas Sarkozy."...
    Quand on a su fiscaliser si rapidement les heures supplémentaires, cette situation ubuesque n’est pas apparue comme une nécessité absolue avant quatre ans de règne ???

Votre réponse
Postez un commentaire