En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Des policiers contrôlent le niveau de pollution d'un véhicule utilitaire, à Paris. (Photo d'illustration)
 

La ministre de l'Environnement, Ségolène Royal, a présenté ce samedi plusieurs mesures pour lutter contre la pollution, avec notamment une prime de 10.000 euros pour l'achat d'un véhicule utilitaire électrique en remplacement d'un utilitaire immatriculé avant 2001. "Une fausse bonne annonce", pour Patrick Liebus, président de la Confédération de l'artisanat et des petites entreprises du bâtiment (Capeb).

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire