En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
"Ça ne vaut pas le coup de risquer un infarctus pour soigner un rhume"
 

Près de la moitié des médicaments disponibles sans ordonnance sont à éviter, selon une étude de 60 millions de consommateurs publiée ce lundi. Les médicaments anti-rhumes (du type Actifed Rhume, Dolirhume, Nurofenrhume, Rhinadvil…) peuvent en effet avoir des conséquences graves, comme des infarctus ou des AVC. Pour éviter tout problème à ses clients, François Couchouron, pharmacien à Bordeaux, a tout simplement décidé de ne plus les commercialiser, comme il l'explique sur RMC.

Inscrivez-vous à la Newsletter RMC

Newsletter RMC

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • vanda100
    vanda100     

    Entre les médicaments anti rhume et antitussifs, ce pharmacien est courageux car il réduit ses marges. Il ne va pas se faire des amis dans la profession !

Votre réponse
Postez un commentaire