En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Calais: "nous ne souhaitons pas que les migrants se fixent de nouveau sur cette route vers l’Angleterre"

Mis à jour le
Migrants, carrying their luggage, walk past a Calais city limit sign as they head towards an official meeting point set by French authorities as part of the full evacuation of the Calais "Jungle" camp, in Calais, northern France, on October 24, 2016. French authorities began on October 24, 2016 moving thousands of people out of the notorious Calais Jungle before demolishing the camp that has served as a launchpad for attempts to sneak into Britain. Migrants lugging meagre belongings boarded buses taking them away from Calais' "Jungle" under a French plan to raze the notorious camp and symbol of Europe's refugee crisis.
FRANCOIS LO PRESTI / AFP
 

Jeudi, la maire de Calais, Natacha Bouchart, a pris un arrêté pour interdire la distribution de repas dans la zone industrielle des Dunes. L'élue souhaite ainsi éviter la formation d'une nouvelle Jungle et accuse les associations de "pression". De son côté, l'association Utopia 56 répond elle que cet arrêté est "inhumain". 

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire