En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
"Ce n’est pas tant les citoyens qui se désintéressent de l’Europe que leurs dirigeants"
 

Les députés britanniques ont adopté mercredi à une très large majorité le déclenchement de l’article 50 du traité de Lisbonne, qui enclenche le processus de retrait de l’Union Européenne. Un Royaume-Uni qui cherche à obtenir un Brexit à la carte en conservant notamment le marché unique. Une preuve pour le conseiller départemental Jean-Noël Barrot (Modem), que l'Europe n'est pas morte.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire