En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Chez les GG jeudi : Abd Al Malik
 

Jeudi dans les Grandes Gueules, Alain Marschall et Olivier Truchot reçoivent le rappeur et écrivain Abd Al Malik pour son ouvrage « L’islam au secours de la République ».

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

13 opinions
  • al Azar
    al Azar     

    Je peux encore vous en donner beaucoup d'autres et parmi ces exemple les dires d'un brillant universitaire objectif : Mohamed Ibn Guadi, islamologue à l'Université de Strasbourg et directeur du programme d'islamologie au centre français d'études du Moyen-Orient (AFEMO) de Toulouse. Il nous enseigne quelques vérités dérangeantes sur l'islam, qui est une idéologie politique plus qu'une religion au sens strict : « On s’offusque aujourd’hui de la politisation de l’islam. Ce terme lui-même est également un non-sens. L’islam a toujours été politique. Mais il ne faut nullement lui prêter une connotation péjorative. La seule forme d’organisation politique que connurent les musulmans à travers leur histoire depuis les origines de l’islam fut l’Etat islamique. […] Que l’on soit choqué ou non, le fait que des musulmans puissent déclarer que le Coran passe avant les lois de la République est parfaitement juste en Islam. On peut en être offusqué, mais on ne peut retirer à ces propos leur cohérence avec 14 siècles d’histoire islamique. Les efforts des musulmans qui souhaitent concilier islam et laïcité sont vains. Il est tout aussi vain pour des musulmans de rechercher des textes à l’appui d’une telle conciliation. Il n’existe aucun texte provenant des hadiths ou du Coran, ou des commentaires exégétiques islamiques, qui spécifie la place que devrait avoir un musulman en terre infidèle puisqu’il existe en Islam la zone musulmane (Dar al-Islam) et la demeure de la guerre (dar al-Harb) » Mohamed Ibn Guadi, L'islam a toujours été politique ! Après recherche, j'ai retrouvé cette chronique dans LE FIGARO du 17 juin 2OO3. Cette analyse n'est pas de circonstance, c'est une constante de la majorité des croyants musulmans. Je ne fais pas partie de celle-ci ! C'est clair désormais pour vous ? Ne soyez pas si véhément envers moi. Merci !
    Abd al Malik va certainement contredire le coreligionnaire que je suis, au nom de la religion de tolérance et de paix !

  • al Azar
    al Azar     

    La Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) de Strasbourg, dans un arrêt du 31 juillet 2001, dit arrêt Refah, confirmé le 13/02/2003, a affirmé que « la loi islamique est incompatible avec la démocratie et les droits de l’homme ». Mais l’islam et la loi islamique, ce n’est pas la même chose, c’est sûr !
    Qui connaît cet arrêt de la Cour de Strasbourg ? Pas Abd al Malik, surement !

  • Nervi
    Nervi     

    En réponse à Louis Tarascon, nous l'avons eu notre grand moment de culture, avec la tirade sur Camus, apprise avant d'entrer dans le studio!

  • JUV2NAL
    JUV2NAL     

    Abdel Malik que je viens d'entendre...bla...bla...bla... Tout le monde il est beau...tout le monde il est gentil en islam ! Angélique et utopique ! Et il méconnait les fondamentaux de sa religion, lui. Ou il est un grand naïf, ne représentant que lui-même !

  • Marielyon
    Marielyon     

    Bonjour,
    Je suis Française, j'ai vécue 5 ans au Maroc en respectant la religion et les us et coutumes du pays. Je suis en France maintenant et je ne comprends pas pourquoi nous polémiquons sur la religion musulmane alors que nous sommes dans un pays laïque ! après nous nous demandons pourquoi le FN fait de nouveaux adhérents ! Alors arrêtons d'inviter des musulmans convertis ou des pseudos musulmans !

  • POUGIS
    POUGIS     

    Monsieur Al Malik, nous n'avons pas de leçon de morale à recevoir. Balayez devant votre porte SVP :

    Le Préfet de l'Hérault nommé par François Hollande s'exprimait ainsi lundi lors d’une rencontre avec les médias :

    "On constate une réelle montée du communautarisme. On a des retours d’élus, des témoignages de citoyens. On voit de plus en plus de voiles ou un plus grand nombre de femmes recluses dans leur appartement que par le passé. On observe aussi une augmentation de demandes d’espaces segmentés dans les équipements collectifs, les piscines par exemple. On remarque également un développement des écoles coraniques.

    Il y a une inquiétude. J’ai d’ailleurs pris en charge moi-même l’opération de rénovation du Petit-Bard, qui dure depuis dix ans. Il faut cesser ces petits jeux, les influences, promesses et pressions qui se jouent entre élus et communautés."

    al Azar
    al Azar      (réponse à POUGIS)

    Voila ce que déclarait AMAR LASFAR recteur de la mosquée de Lille et désormais président, depuis Juin 2013 de l'UOIF (union des organisations islamiques de France, émanation des frères musulmans) : "Dans l’islam la notion de citoyenneté n’existe pas, mais celle de communauté est très importante, car reconnaître une communauté, c’est reconnaître les lois qui la régissent. Nous travaillons à ce que la notion de communauté soit reconnue par la République. Alors, nous pourrons constituer une communauté islamique, appuyée sur les lois que nous avons en commun avec la République, et ensuite appliquer nos propres lois à notre communauté" Amar Lasfar dans « La cité mode d’emploi », Homme et migration, n° 1218, mars-avril 1999 p.55 "L’Assimilation suppose pour les populations islamiques se fondre à terme dans la population. Ceci est exclu car cela signifie l’abandon de la loi islamique […] Il n’y aura pas de dérogation à cette règle" Amar Lasfar, conférence à l’Alliance régionale du Nord, 9 octobre 1997 Amar Lasfar est un Marocain né en 1960. Il dirige la mosquée de Lille-Sud, qui possède à son étage un lycée reconnu par l'état depuis 2004. Je rappelle que la Cour Européenne des Droits de l’Homme, dans son jugement du 13 février 2003 dit arrêt Refah, a déclaré : « La charia est incompatible avec les principes démocratiques ». Tout est dit ! La discussion est close à jamais, la charia est la loi indissociable de l'islam qui est donc incompatible avec la loi de la république ! Syllogisme irréfutable !!!

  • JUV2NAL
    JUV2NAL     

    Même Me Collard tombe dans le mot valise "modérés" pour lesquels il a le plus profond respect, dit-il!
    A propos des assassins, il veut nous dire : pour résumer vous avez un islam tolérant...et un islam complètement intolérant.(islamiste, salafiste, je ne parle même pas des talibans "lie" de l'humanité..! )..le tolérant se fait bouffer tout cru par l'intolérant sans que le premier ne bouge une oreille.!!! Vous n'avez rien compris à cette idéologie et pour cause ! Les salafistes, wahabites et autres du même acabit ne font qu'appliquer l'intégralité des textes musulmans, les autres, que vous appelez "modérés" sont comme les pseudo-chrétiens qui sont baptisés, se marient et sont enterrés à l'Eglise ...ils vivent dans une civilisation dont ils sont issus, comme vos "modérés"(langage convenu de la pensée unique
    préformatée) le sont dans la civilisation islamique.

    al Azar
    al Azar      (réponse à JUV2NAL)

    Il n'y a pas d'islam modéré ! (Jeannette Bougrab, ancienne présidente du HCI).

  • JUV2NAL
    JUV2NAL     

    Pourquoi cette rubrique a-t-elle disparu du site RMC.fr ? Alors que d'anciennes désuètes y figurent toujours ? Trop sulfureux l'Abdel ?

  • cogito Ergosum
    cogito Ergosum     

    C'est quoi son vrai nom déjà?pour-quoi en a-t-il changé?Question à lui poser(son vrai nom: Régis Fayette-Mikano)

  • la lorgnette
    la lorgnette     

    Prêts pour une leçon de morale politique et civique?

Lire la suite des opinions (13)

Votre réponse
Postez un commentaire