En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Colère des policiers après l'agression à Champigny-sur-Marne: "On a besoin de soutien"
 

Des policiers et des femmes de policiers se sont rassemblés ce mardi en soutien à leurs collègues blessés à Champigny-sur-Marne. Ils demandent aussi plus de moyens et plus d'effectifs, tandis que certains réclament des sanctions pénales plus strictes.

Inscrivez-vous à la Newsletter RMC

Newsletter RMC

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • domeo
    domeo     

    Bien évidemment que toute la population vous soutient à l'heure où l'actualité nous bassine du confort des prisonniers pour l'octroi de téléphones dans les cellules !!! Honteux de consacrer des émissions sur ce sujet lorque des gens souffrent, des jeunes souffrent de ne pas trouver de boulot, des entreprises ferment laissant sur le carreau des centaines de familles !!! Tous nos voeux de bonheur à nos policiers !Et ne lâchez rien ! Défendez votre devoir de protection envers tous les citoyens et faites vous entendre !!!

  • LeBoher
    LeBoher     

    Vous avez le soutient du peuple Français, les vrais, et le blabla de la bande à Macron.

  • Bajul
    Bajul     

    La question essentielle est : Pourquoi ces "jeunes" agressent les policiers , gendarmes , pompiers , etc ? C'est facile à savoir , demandez leur et vous saurez ......et vous comprendrez que cela ne pourra qu'empirer .......

  • chris-off
    chris-off     

    La justice française ressemble en fait aux flics des réseaux sociaux qui interdisent tout commentaires qui seraient à charge même avec la plus grande correction qui soit..on appele cela du déni.. comme d' habitude en somme...virer les posts au lieu de les assumer, une coutume du grand courage des médias francais...

  • chris-off
    chris-off     

    La justice française ressemble en fait aux flics des réseaux sociaux qui interdisent tout commentaires qui seraient à charge même avec la plus grande correction qui soit..on appele cela du déni.. comme d' habitude en somme...

Votre réponse
Postez un commentaire