En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
clos des roses.jpeg
 

L'Office publique d'aménagement et de construction de l'Oise (OPAC) a fermé une partie des bâtiments dans une cité du Clos-des-Roses à Compiègne. Les immeubles, caves et appartements de la cité sont devenus le lieu de travail des trafiquants de drogue. Arnaud Dumontier, président de l'OPAC de l'Oise, s'est expliqué dans les Grandes Gueules .

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • fp
    fp      

    un véritable scandale : les résidents sont obligés de partir et les trafiquants restent sur place. Mais dans quel pays vit-on ?

Votre réponse
Postez un commentaire