En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Conférence de presse: quelle question poseriez-vous à Hollande?

François Hollande, lors de sa conférence de presse du 16 mai 2013.
 

François Hollande tient jeudi sa quatrième conférence de presse. Après son discours, le chef de l'Etat sera questionné par les journalistes présents. Et vous, quelle question poseriez-vous à François Hollande?

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

367 opinions
  • Ben Voyons
    Ben Voyons     

    Et vous, quelle question poseriez-vous au chef de l’État?
    :)))
    votre question est une provoc, ou quoi ??
    il y en a plein des questions!! Je parle de celles auxquelles il peut répondre, donc pas celles sur l'avenir de la France, l'honnêteté des politiques, le chomage etc. Là, on SAIT qu'il -heuuu- ne -heuuu- répondrA -heuuu- rien :))
    tiens, par exemple :
    - Comment va Valou ?
    - Vos nouvelles lunettes étrangères sont-elles remboursées par la sécu ?
    - Avez vous trouvé à l'Elysée- le dentier que le président précédent avait perdu en allant chercher la croissance avec les dents .. afin de l'offrir à des pauvres ?
    - pensez vous que le temps va se maintenir ? Pourquoi ?
    - quelle est la différence avec un pigeon ? (c) Coluche
    - dans un précédent discours vous disiez "heu..". Pouvez vous expliciter ? est-ce une référence à Einstein et son célèbre heu=mc2 ? pourquoi ?
    etc.

  • Elsita
    Elsita     

    Mr Hollande: Quel avenir pour les "musiciens intervenants en milieux scolaire" qui déjà se retrouvent dans une grande précarité (car quasiment jamais de concours pour être titulaire (2 en 9 ans !!!) je suis contractuelle depuis 8 ans au sein d'une même collectivité... Quel manque de reconnaissance de notre métier qui soi disant est essentiel pour le développement des enfants. Notre métier est de travailler en partenariat avec les enseignants, sur le temps scolaire, de monter des projets avec des partenariats culturels extérieurs et soutenu par les mairies pour permettre aux enfants l'accès à la culture et à la musique de manière GRATUITE et pour TOUS durant toute la scolarité : soit de l'enseignement maternel à primaire. La GRATUITE pour TOUS, elle était là... avec de vrais projets pédagogiques, un enseignement de qualité et porteur, car nous sommes des musiciens pédagogues qualifiés -et aussi des enseignants passionnés car sinon, croyez moi, nous ne ferions pas ce métier...- Pour ma part, j'interviens de la maternelle aux CM2 soit 600 enfants par semaine depuis 8 ans, payé "au lance-pierre"... et parlez en à n'importe quel dumiste : c'est un métier "fatiguant" ...certains d'entre-eux font même des km pour aller d'école en école avec leurs matériels pédagogiques "à trimballer"... monter/ demonter, installer/ranger... et de l'énergie pour emmenez tout le monde, tout le temps...Et maintenant il faut se retrouver dans des conditions encore plus intolérables non seulement précaires mais sans aucune portée pédagogique (par ex : 1h30 de chant choral avec des CP : 6ans..) sachant que la durée d'une activité pour des enfants de cet âge avait été estimé à 30 min sur le temps scolaire... Vraiment : où est l'intérêt pédagogique de ses mesures de basculer les musiciens intervenants sur les TAPS ? Effectivement nous allons être relégués à faire de l'animation car il ne faut pas se voiler la face après l'école : c'est un "défouloir", sans aucun but, ni moyens et toujours autant payé au "lance-pierre". Et donc deuxième point : Comptez-vous un jour, améliorer nos conditions d'emploi, de titularisation, de statut, de salaire ? car nous sommes à peu près payé au smic tant que nous ne sommes pas titulaires et sans aucune perspective d'évolution ...

  • Christine Mitaine Quemard
    Christine Mitaine Quemard     

    Quel avenir pour les Cfmi( centre de formation de musicien intervenant) et les dumistes ( diplôme universitaire de musicien intervenant) qui voient leur métier disparaître depuis la mise en place de la nouvelle réforme des rythmes scolaires . Je suis titulaire de mon poste depuis plus de 20 ans et je me vois aujourd'hui supprimé les 3/4 de mes heures d'enseignement auprès de TOUS les élèves au profit du temps péri scolaire avec une nouvelle fonction indépendante de ma volonté d'animatrice de centre de loisir ! Les Cfmi ont été créés pour apporter auprès des équipes enseignantes et auprès des enfants des écoles primaires une qualité pédagogique de l'enseignement musical et culturel. Aujourd'hui ..ils n'ont plus rien . Je perds le sens de mon métier et l'essence même de ma vocation d'enseignante. Je suis reléguée aujourd'hui et cela depuis l'année dernière à ne faire que de la garderie et de l'animation de centre de loisirs voir de colonnies de vacances

  • al Azar
    al Azar     

    Pourquoi maintenir, monsieur le président, l'exonération de l'assujettissement des œuvres d'art à l' Impôt sur la Fortune (ISF) ?

  • 156156
    156156     

    Mr hollande quand est ce que les politiques écouterons un peu la sagesse citoyenne plus tôt que leurs égos démesurés

  • Naomix
    Naomix     

    Il est grand temps de rentrer à la maison ? Un petit retour en Corrèze, mais veulent-ils encore de vous ?

  • Spiroukoulette
    Spiroukoulette     

    Mais qu'attendez-vous donc pour démissionner ???? Si vous voulez être sûr de votre impopularité, faites un référendum !!!!

  • Facebook-781192195277191
    Facebook-781192195277191     

    Mr Hollande, que comptez vous faire pour la population calaisienne qui subit de plein fouet l'arrivée quotidienne de migrants avec tous les inconvénients que ça apporte: sentiment d'insécurité, pompiers et crs régulièrement caillassés, rixes inter éthniques, problèmes d'hygiène..et que comptez vous faire contre La Grande Bretagne qui ne veut pas ouvrir ses frontières tout en gardant une politique migratoire très intéressante pour les migrants?

  • Philippe Mercier
    Philippe Mercier     

    Question à F.HOLLANDE,

    Mr Le président,
    La baisse de l'EURO n'est-elle pas la solution pour relancer notre croissance et notre commerce extérieur?

  • éric18
    éric18     

    mr le président ,allez vous pour une fois prendre le taureau par les cornes comme on dit,et non par la queue et vous sauver dès qui se retourne.

Lire la suite des opinions (367)

Votre réponse
Postez un commentaire