En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Pour la première fois, ce mercredi, l'Etat a été condamné par la cour d'appel de Paris pour cinq contrôles d'identité au "faciès".
 

Pour la première fois, ce mercredi, l'Etat a été condamné par la cour d'appel de Paris pour cinq contrôles d'identité au "faciès". Il devra 1 500 euros de dommages et intérêts à chacun des cinq plaignants concernés. L'une des victimes témoigne ce jeudi sur RMC.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • chloe
    chloe     

    Les coupables seront recherchés et sévèrement punis

  • symposium
    symposium     

    romunior a raison. il y en a qui se rebelle toujours. Ils ont probablement quelque chose à cacher alors on crée un lieu de non droit. Contrôle au facies mais que dit on des pompiers qui se font callaisser? Le gouvernement et la justice ne disent rien.

    black manba
    black manba      (réponse à symposium)

    Entre nous, la plupart des médias non plus !

  • ocean
    ocean     

    donc notre gouvernement ne fait pas confiance à notre police

    black manba
    black manba      (réponse à ocean)

    En effet la voix d'un délinquant est mieux prise en compte par ce bon tonton Cazeneuve, que la voix d'un représentant des forces de l'ordre...

  • Léonidas
    Léonidas     

    Ben voyons !!!
    Il ne faut plus les contrôler sinon ils se sentent stigmatisés...
    Combien de temps encore allons nous subir ce terrorisme intellectuel de gauche ???
    Je voyage beaucoup à l'étranger (pour des raisons professionnelles) et je peux vous dire que lorsqu'on est étranger à un pays on fait toujours l'objet d'une attention particulière de la police... lorsque que l'on est Wasa à Madagascar, Nasara au Tchad ou Toubab au Sénégal on ne passe pas son temps à se plaindre ces qualificatifs qui veulent dire "le blanc"...
    ça suffit maintenant l'excuse permanente perpétuelle et à sens unique...

    J'ai grandi en banlieue et personnellement j'ai vécu le racisme, mais dans l'autre sens... personne n'en parle...

  • romuniort
    romuniort     

    En même temps, on contrôle ceux dont le type correspond au mieux à ce qu'on trouve dans les fichiers de police et les prisons. Et puis, il y a ceux qui se plient de bonne grâce à ces contrôles, et ceux qui se sentent toujours persécutés...

Votre réponse
Postez un commentaire