En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
000_QA0UE.jpg
 

Moralisation de la vie politique, suite. Fini le temps où les députés utilisaient à leur guise leurs indemnités de frais de mandat (IRFM), de 5.373 euros. De nouvelles règles ont été votées ce 29 novembre. Ils devront émettre des notes de frais et chaque année, les dépenses de 120 d'entre eux seront passées au crible. Sébastien Jumel, néo-député communiste de Seine-Maritime, juge que ce système permettra  d'éviter qu'on se serve des "brebis galeuses" de l'hémicycle pour honnir toute la représentation nationale.

Inscrivez-vous à la Newsletter RMC

Newsletter RMC

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • heincomment00041
    heincomment00041     

    j'ai pu voir un commentaire de monsieur Lefoll parlant d'un petit café pris le matin ou, malheureusement, il doit garder la note de frais. Beaucoup de gens ont été étonnés de sa réticence à garder le bout de papier justificatif ... mais moi ce qui me choque, c'est de savoir qu'un député se fait rembourser son petit dej ... mmm sa fait cher le café : 1.20 € x 20 jours x 12 mois x 500 députés = 144 000 € le café (minimum)... j’espère qu'il est au gout du contribuable ce petit kawa

Votre réponse
Postez un commentaire