En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Daniel Cerdan, ex-GIGN: "Tous ces rassemblements sont magnifiques mais ils mettent en danger tout le monde"
 

Ce lundi Daniel Cerdan, ancien du GIGN (Groupe d'intervention de la gendarmerie nationale), a mis en garde contre les rassemblements spontanés pour rendre hommage aux victimes des attentats de vendredi. "On disperse nos forces de l'ordre qui sont déjà très employées", a-t-il déploré.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • 109600
    109600     

    Ouest France du 15 novembre:
    Témoignage Stade de France:
    "Nous avons été escortés jusqu'à la station de RER par des véhicules de police. À la gare du Nord, nous devions changer de train, c'est là qu'on a appris qu'il n'y avait plus ni métro, ni bus. On a attendu en vain un taxi, comme des centaines d'autres personnes. Un particulier a alors proposé de nous emmener. Il voulait qu'on lui donne 100 €, disant qu'il prenait des risques. On a refusé. On est ensuite tombé d'accord sur 60 € et on est monté avec deux autres personnes qui ont payé 25 € chacune. Le conducteur s'est donc fait 110 €."

  • scheise
    scheise     

    Et dire qu au journal de la 2 ce soir les pauvres parents des victimes ont eu droit à la présentation d un des frères des tueurs présentant sans honte son frère comme un etre normal lui a dit "normaux"

  • danlego
    danlego     

    il est malheureux de devoir en arriver là pour pouvoir perquisitionner
    particulierement chez des individus connus des services de polices

  • 109600
    109600     

    Des badauds aux goûts morbides qui viennent se photographier sur les lieux des massacres et sourire aux caméras des chaînes télé, cela n'a rien à voir avec un soi disant "hommage aux victimes".
    Les policiers ont autre chose à s'occuper qu'à gérer ces gens sans aucune pudeur.

  • ocean
    ocean     

    désolé ,Monsieur , mais la vie doit reprendre son cours , on ne doit pas vivre caché , les terroristes peuvent frapper partout , la peur n'évite pas le danger

Votre réponse
Postez un commentaire