En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
La fessée va-t-elle être interdite en France?
 

Le Conseil de l'Europe doit se prononcer ce mercredi sur une réclamation d'une ONG britannique qui reproche à la loi française de ne pas interdire totalement les châtiments corporels sur les enfants. RMC est allée à la rencontre de parents qui reconnaissent ne pas voir d'inconvénient à la fessée et qui en expliquent même l'intérêt dans certaines situations.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

29 opinions
  • Travel
    Travel     

    La desseé il faut la donner a hollande

    loirgar
    loirgar      (réponse à Travel)

    et surtout a BISMUHT le roi des casseroles......

  • LUBAC
    LUBAC     

    La suite ?

  • LUBAC
    LUBAC     

    Quand je vois autour de moi, le bazar que peuvent mettre les gamins d'aujourd'hui chez leurs parents , j' en suis proprement écoeuré !

    Tout petits, ils grimpent avec leurs chaussures debout sur les canapés, exigent de voir tel ou tel programme de télévision , réclament avec force un CD ou un DVD , font des caprices en poussant des cris comme si on les égorgeait, mettent un bazar pas possible dans leurs chambres, et les jeunes parents ne disent rien, sauf de tenter de les raisonner avec des arguments d'adultes dont les gosses n'ont rien à faire.

    Dans la plupart de ces cas, une bonne fessée ne nuirait pas à leur éducation, et leur rappellerait qu'il y a des limites à ne pas dépasser !

    Car on s'étonne ensuite de la délinquance de nombreux jeunes, mais ce sont les parents qui sont responsables de ces dérives en raison de leur manque d'autorité qui a conduit ces jeunes à considérer que tout est permis sans sanctions !

    Et ils ne comprennent pas qu'à 18 ans, on les mette en prison , et ils se prennent pour des victimes de la Société !

  • Melto
    Melto     

    Je pense que l'on atteint le summum de la connerie dans ce pays. Avec tout ce qui ce passe du au laxisme de nos politiques depuis 30 piges, ils se prennent la tête pour le droit où non à la fessée!!!! Pour ma part, quelque soit la loi, personne ne m'empêchera de mettre la fessée si besoin. Pour qui nous prennent t'ils ces abrutis de politiques. Ils vont aussi bientôt nous interdire de hausser le ton face à nos enfants??? C'est sur, les leurs sont élevés par des nounous et pètent dans la soie.... Pfffff.... Ridicule.

  • LUBAC
    LUBAC     

    Quand j'étais gamin, ce n'est pas hier.......
    mais on avait un martinet à lanières de cuir suspendu derrière la porte de la cuisine , et sa seule présence devait être suffisamment dissuasive, car je n'ai jamais vu mes parents s'en servir !

    C'est le même principe que celui de la Bombe Atomique pour calmer toutes les puissances qui voudraient intervenir dans nos affaires intérieures ou autres !

  • titi80
    titi80     

    Par contre c'est quoi les tarifs des délations :
    Une fessée = 150 €
    Un détecteur de fumée absent = 90 €
    Une crèche dans un lieu public = 500 €
    Absence de triangle, gilet jaune, éthylotest = 30 €
    Diesel de plus de 20 ans = 150 €
    une cheminée foyer ouvert = 200 €
    un commerçant qui se défend = 1500 €
    VIVE LA FRANCE ET VIVE L'EUROPE !!

  • la lorgnette
    la lorgnette     

    Les enfants qui ont eu à subir quelques fessée deviendraient violent?Et les mômes à la kalach,il ont été éduqués avec quels moyens?

    goodblow
    goodblow      (réponse à la lorgnette)

    souvent avec la violence justement !

    Melto
    Melto      (réponse à goodblow)

    Oui, c'est vrai. Mais psychologique la violence et verbale. C'est pas une fessée qui les a menées au terrorisme.

  • goodblow
    goodblow     

    la France le pays des droit de l'homme mais vraiment pas de l'enfant !

  • seb
    seb     

    j'ai pris quelques fessées étant enfant, et je ne suis pas devenu un fou furieux.
    tout dépend ce qu'on entend par fessée, dans quel contexte et a quelle fréquence elle est administrée.

    mais bien évidement, le summum reste de pouvoir élever ses enfants sans fessée.

  • nissan34
    nissan34     

    C'est bien beau tout çà, mais comment contrôler l'application d'une directive aussi absurde qu'inutile! Des caméras dans les logements, la délation des voisins, la parole d'enfants immatures contre celle des parents....

    goodblow
    goodblow      (réponse à nissan34)

    c'est fou le manque d'arguments sérieux mdr comment font les autres pays d'apres vous ?

    Melto
    Melto      (réponse à goodblow)

    C'est marrant le manque de respect de votre part vis a vis de ceux qui ne pensent pas comme vous!!! Apparemment vous avez du avoir une éducation de petit prince... Tout devait être permis.... Mettre la fessée n'est pas battre son enfant. L'état doit fermement réprimander les bourreaux d'enfants mais ne doit pas intervenir dans l'éducation et l'apprentissage des règles et du respect donnés aux enfants par les parents. Une fessée n'est pas battre, je le redis.

    Cécile m
    Cécile m      (réponse à Melto)

    Pourtant, un adulte frappé a le droit de porter plainte ... Pourquoi les enfants ne bénéficieraient-ils pas des mêmes droits que les adultes ? Ça voudrait dire que les enfants ont une importance inférieure à celle des adultes ?
    Pourquoi les enfants français n'auraient-ils pas les mêmes droits que les autres enfants europeens ? En quoi sont-ils différents ?

Lire la suite des opinions (29)

Votre réponse
Postez un commentaire