En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Franck Tanguy à un auditeur : "Vous êtes complice de Dieudonné!"

Franck Tanguy à un auditeur : "Vous êtes complice de Dieudonné!"
 

Vif accrochage ce jeudi chez les GG entre Alain, un auditeur et Franck Tanguy. Pour Alain, "Dieudonné devrait pouvoir dire ce qu'il pense". "Quand vous payez Dieudonné, vous êtes son complice", lui a lancé Franck Tanguy, le conseiller en investissements financiers.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • joel45
    joel45     

    ben ouai ,moi je paye pour dieudo ,j'ai a me justifier,et j't'emerde !

  • gigim
    gigim     

    comment pouvez vous regarder cette émission?
    ça crie ça braille, ça coupe la parole ça insulte les auditeurs
    Ils l'ont facile, ils ont le micro

  • cocodamour
    cocodamour     

    Cet homosexuel s'est déjà fait remarquer sur les ondes.Il n'est d'ailleurs encore à la radio que grâce à ses orientations...L'outrance est sa façon de s'exprimer et surtout de subsister.Supportons le,aujourd'hui on ne peut faire autrement.

  • joelboby
    joelboby     

    Tous ceux, qui alimentent cette polémique sur la quenelle (que personne ou presque ne connaissait) et sur Dieudonné (que je n'aime pas du tout et que je n'irai jamais voir, chacun ses goûts) sont en fait COMPLICES (la presse et ce gouvernement en premier) de sa surprenante et nouvelle "popularité". Bravo les promoteurs.

  • joelboby
    joelboby     

    C'est une MAUVAISE nouvelle pour la moralité, si les propos rapportés au sujet de cet "humoriste" sont exacts. Mais dans ce cas, que dire de certains rappeurs ou de ces pseudos "humoristes" gauchistes tels que par exemple Bedos.

    C'est une BONNE nouvelle pour la liberté, pour une fois, le sectarisme, pour ne pas dire plus, des khmers roses n'est pas passé.

    On aime pas ? on y va pas ! un point c'est tout.

    Marre de ces liberticides de tout poil

Votre réponse
Postez un commentaire