En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Jean-Luc Mélenchon, co-président du Front de gauche.
 

Ce mardi, Jean-Jacques Bourdin recevait Jean-Luc Mélenchon, co-président du Parti de gauche, pour aborder le dossier des retraites, mais aussi Manuel Valls, que Jean-Luc Mélenchon a accusé d'être « extrêmement néfaste pour la gauche ».

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

43 opinions
  • jeanbzh
    jeanbzh     

    Je suis un honnête citoyen qui en a de plus en plus marre d'être pris pour une pomme! Plus c'est gros plus ça passe. Le traitement de l'information en France n'est pas digne d'une démocratie. J'ai attendu ce matin l'intervention de la personne pro Bashar pour que l'on ne lui laisse que quelques minutes pour s'exprimer. Face au flot de va t'ne guerre dans les media.. Heureusement il ya internet. http://www.egaliteetreconciliation.fr/Alain-Soral-sur-les-menaces-de-guerre-en-Syrie-19821.html

  • L ESTRANGER
    L ESTRANGER     

    SERAIT-CE UNE ENORME MANIP ? L'opposition syrienne accuse le régime de Bachar el-Assad d'avoir mené une attaque à l'arme chimique près de Damas. Un haut responsable de la sécurité à Damas a formellement démenti ces accusations de l'opposition, déclarant qu'utiliser ces armes le lendemain de l'arrivée d'experts de l'Onu en Syrie aurait été "un suicide politique".

    Moscou estime que les informations faisant état de la récente utilisation d'armes chimiques en Syrie pourraient constituer une action préméditée et revêtir un caractère provocateur, a déclaré le porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Alexandre Loukachevitch.

    "On voit apparaître de plus en plus de témoignages attestant que cet acte criminel revêt les traits d'une provocation", lit-on dans la déclaration.

    "Selon des messages circulant sur Internet, des documents consacrés à cet incident et rejetant la responsabilité sur les troupes gouvernementales ont été mis en ligne quelques heures avant l'attaque présumée", a poursuivi M. Loukachevitch.

    "Il s'agit donc d'une action projetée à l'avance", a constaté le diplomate.

    De plus La Russie qui fournit aux Nations Unies les images satellites, irréfutables, des 2 missiles chargés de produits chimiques qui se sont abattus sur Al Ghouta faisant des centaines de morts, dont la plupart des enfants, ont été lancés depuis la région de Douma en Syrie, sous contrôle des rebelles! Information relayée par d’autres médias libanais et autres (AlManar, Asafir etc..).
    Le Ministre des Affaires Étrangères Russe commente «Nous détenons plus de nouvelles preuves que cet acte criminel était d’une nature provocatrice», a-t-il souligné. "Et en particulier, des rapports ont circulé sur Internet, que les matériaux de l’incident et l’objet des accusations contre les troupes gouvernementales, avaient été publiés pendant plusieurs heures à l’avance de l’attaque en question . Ainsi, il s’agissait bien d’une action planifiée à l’avance ". Ce que Bayrou a évoqué ce matin. Juvénal.

  • L ESTRANGER
    L ESTRANGER     

    ATTENTION A LA MANIPULATION : Les rebelles ont-ils fait usage de gaz sarin contre des civils en Syrie ? C’est ce qu’a affirmé, hier soir (C'est à dire le 5 MAI dernier !!!) à la Radio-Télévision suisse-italienne (RSI), Carla Del Ponte, membre, on ne peut plus crédible de la commission d’enquête sur la Syrie dépendant du Conseil des droits de l’homme de l’ONU.

    « Nous disposons de témoignages sur l’utilisation d’armes chimiques en particulier le gaz sarin. Pas de la part du gouvernement, mais des opposants », a affirmé l’ex-procureure générale du Tribunal pénal international pour les crimes commis en ex-Yougoslavie (TPIY).

    Quelques heures après, l’ONU dément, officiellement, les propos de Del Ponte. Démenti réel ou manœuvre destinée à taire une affaire qui risque de faire boule de neige ? Qu’est-ce qui pousserait une dame de l’envergure, de l’expérience et de la crédibilité de Mme Del Ponte à sortir des propos sans fondements ?

    Naturellement quand on dit rebelles, cela renvoie aux factions islamistes enrôlées, armées et financées par le Qatar, qu’elles soient syriennes, tunisiennes ou autres. Si les déclarations de Del Ponte sont vraies, qui a bien pu leur fournir ce gaz, qui, logiquement ne peut être détenu que par des Etats et non par des contrebandiers vu la dangerosité qu’il représente ? Les Etats-Unis, le Qatar ou Israël ? Le démenti de l’ONU a-t-il été motivé par la gravité de l’affaire et l’implication potentielle des trois pays sus-cités dans le fournissement d’armes chimiques à des rebelles ?

    Ce qui est certain, c’est que les Américains savent dès le départ que Bachar (qui disposerait d’une centaine de tonnes d’armes chimiques, toutes variétés confondues), n’a pas encore fait usage de ce redoutable outil de destruction. Il y a quelques semaines, Barack Obama a fait de l’utilisation d’armes chimiques une « ligne rouge » dans le conflit syrien, déclarant être parvenu à la conclusion « avec différents degrés de certitude » que les forces gouvernementales syriennes avaient utilisé du gaz sarin contre leur propre peuple.

    Mardi dernier, Obama nuance étrangement et de manière sensible ses précédents propos, affirmant que si les Etats-Unis avaient des preuves que des armes chimique ont bien été utilisés en Syrie, ils ne savaient « pas comment elles ont été utilisées, quand elles ont été utilisées, ni qui les a utilisées ».

    Et curieusement, les Israéliens se sont mis, jeudi, à bombarder la Syrie. Y a-t-il un lien avec les révélations de Del Ponte sur l’usage par les rebelles islamistes pro-qataris (et conséquemment pro-américains et pro-sionistes) du gaz sarin ?

    L’intervention de Del Ponte ne va-t-elle pas finir par constitue une preuve de plus sur le rôle pernicieux américano-israélien dans le conflit syrien via leur gendarme dévoué, en l’occurrence le Qatar ? Merci messieurs les informateurs de vérifier vos archives ! Cordialement. Juvénal.

  • nomprenom
    nomprenom     

    Mélenchon pense déjà à l'élection présidentielle?

  • vincent26
    vincent26     

    Pour une fois je suis d'accord avec vous M Mélenchon !

  • PALMIER POLO
    PALMIER POLO     

    Bon dieu , je ne le crois pas ! Je suis d'accord avec Mélenchon ! C'est pas possible , Hollande et cie sont si médiocres que ça ?

  • PALMIER POLO
    PALMIER POLO     

    monsieur Mélenchon

  • PALMIER POLO
    PALMIER POLO     

    Electeur convaincu du FN , je dois avouer , publiquement que monsieur à pour une fois RAISON

  • PALMIER POLO
    PALMIER POLO     

    idem

  • karnac
    karnac     

    Sur ce point je suis entièrement d'accord avec lui ! Faut il qu'Hollande soit au bord du trou , pour soutenir une telle folie ?

Lire la suite des opinions (43)

Votre réponse
Postez un commentaire