En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
"Par peur d'Ebola, j'ai préféré ne pas mettre (mon fils) à l'école, car je préfère prévenir que guérir", explique sur RMC Marie-Camille.
 

Le retour en classe d'un enfant revenu de Guinée, pays touché par l'épidémie d'Ebola, provoque la psychose dans une école primaire de Boulogne-Billancourt, près de Paris. Des parents refusent de scolariser leur enfant, les autres font part de leur inquiétude. Sans raison, explique sur RMC un épidémiologiste.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

15 opinions
  • Arcadia68
    Arcadia68     

    "Très peu de chances de contamination"

    Par mesure de précaution, l'école applique tout de même les recommandations du ministère de la Santé: tous les jours, une infirmière contrôle la température des enfants, avec un pistolet thermomètre frontal."

    il y a déjà eu contamination au état uni.
    Et ce qui me fait peur, la dernière fois que j'étais malade, grippe avec 39° avec mon thermomètre, chez le médecin avec un thermomètre frontale il m'indiquait 37°. La réponse du médecin "Ah il doit y avoir un thermomètre qui ne fonctionne pas" :O

  • sophie de Chambery
    sophie de Chambery     

    votre site à des soucis rmc ? un coup je vois les commentaires , un coup y en a plus ..

  • sonia86370
    sonia86370     

    j espere que notre president ne va pas confondre courbe du chomage et courbe de temperature, sinon tous aux abris ! ça va baisser , ça va baisser , ça va baisser

  • france39
    france39     

    vous parlez de psychose , ce titre est totalement inapproprié !

    Voici la définition de psychose :

    La psychose qualifie les formes sévères d'un trouble psychiatrique durant lesquelles peuvent survenir délires, hallucinations, violences irrépressibles ou encore une perception distordue de la réalité

  • sophie de Chambery
    sophie de Chambery     

    Comment peut-on expliquer qu'un enfant scolarisé en France puisse revenir de Guinée alors que l'école est commencée depuis plus d'un mois ? pourquoi l'Éducation Nationale ne s'en est pas alerté ? ... ensuite les parents ont surement raison ! on parle de maladie mortelle tout de même ...

  • phil592
    phil592     

    Seriez-vous prêt à mettre vos enfants au contact d'enfants revenant de ce pays sans que la période de 24 jours (incubation) n'ai été respectée ? Moi c'est NON, je ne voudrais pas prendre ce risque pour mon petit.

  • hash
    hash     

    par défaut mieux vaut prévenir que guérir ! donc

    et puis comment cela se fait il que ce jeune garçon revenait à cette heure de guinée ? et l'école ?

  • phil592
    phil592     

    Il faut savoir ce que l'on veut ! Actuellement, un maire doit répondre devant un tribunal pour ne pas avoir anticipé des inondations. D'un autre côté, pourquoi ne pas avoir attendu 24 jours (incubation du virus) pour réintégrer ces enfants (ce qui aurait évité toute polémique et tout risque de contagion) ? Comme d'habitude en France, pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué...

  • nanardu77
    nanardu77     

    LA RENTREE SCOLAIRE N ETAIT PAS LE 1 SEPTEMBRE......????????

  • migtul
    migtul     

    Ce n'est que du bon sens.Pourquoi ne pas attendre que la période d'incubation soit terminée ?Si jamais il y avait contamination, on serait les premiers à mettre en cause les Pouvoirs Publics, et à juste titre.

Lire la suite des opinions (15)

Votre réponse
Postez un commentaire