En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Ce mercredi quatre parlementaires français ont rencontré Bachar al-Assad
 

Les députés Jacques Myard, Gérard Bapt et les sénateurs Jean-Pierre Vial et François Zocchetto sont en "mission personnelle" en Syrie depuis mardi. Ce mercredi matin, ils ont rencontré à Damas le président syrien Bachar al-Assad. Une visite qui fait débat au sein de la classe politique française.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

14 opinions
  • MENUSBOIS
    MENUSBOIS     

    Après tout ce qui a été dit sur Bachar par le gouvernement Français, y compris avant 2012, les voilà bien embarrassés !! Ils ne savent pas comment rattraper le coup , conscients que Bachar serait un allié bien utile pour combattre les islamistes. Mais voilà, c'est avant qu'il fallait réfléchir. De toute façon, dans ces pays d'Afrique, c'est la dictature ou le Chao ou s'engouffrent les islamistes. Alors malheureusement il faut encore mieux la dictature, "de deux maux, il faut choisir le moindre". Il suffit de regarder l'état de l'Irak ou de la Lybie depuis la chute de leurs dirigeants.

  • Pélican31
    Pélican31     

    Merci la censure

  • Google-103272731577198233450
    Google-103272731577198233450     

    A la fin cela sera pour faire de l'argent, comme d'hab(armement...).

  • 37berry
    37berry     

    Le gros mamere devrait penser à ses amis ukrainiens, à tous les terroristes que le PS soutient

  • mamed
    mamed     

    Bachar avec son costard , a la mentalité occidentale,d'ailleurs la femme présente à droite ne porte pas de foulard sur la tête .
    Nos dirigeants préfèrent s'entretenir avec des mollahs (ignars) , qui imposent le foulard aux femmes avant de s'assoir avec elles .

  • Dan24
    Dan24     

    L'ennemi de mon ennemi est mon ami.......
    Si les ricains n'avaient pas mis le bordel en Irak en Eliminant Saddam et si Sarko avait laisser tranquille Kadafi nous n'en serions absolue ment pas la et ne serions pas entrée dans une guerre de religion........Ils sont beaux ses politiciens et bons penseur qui jugent Bashar alors qu'ils applaudissent aux massacres que commettent les Israeliens....Ou qui applaudissent le Qatar premier financier de Daesh.....

  • Econiya d'oranie
    Econiya d'oranie     

    Ne vaut-il pas mieux engager un dialogue pour convaincre un dictateur laïc de s'orienter vers plus de démocratie, plutôt que d'armer des dissidents islamistes en fermant les yeux sur leurs exactions, et leurs radicalisation.

  • titi80
    titi80     

    On à besoin de Bachar contre Daech !! Même s'il s'agit d'un dictateur on verra plus tard.......Mr Hollande faisait moins la fine bouche pour défiler avec Abbas, Erdogan, Bongo, Orban et Bin zayed qui sont des démocrates reconnus sans sang sur les mains !!!!! C'est drôle selon l'intérêt on est prêt à accepter des choses de certains ...............

  • mangerune
    mangerune     

    il n' y a pas eu de preuve prouvant que BASHAR a utilisé du gaz sur sa population! de + si Bashar était vraiment un Boucher son peuple l' aurait depuis longtemps renversé alors qu' ils se battent pour lui car un chef d' etat ne reste pas longt au pouvoir si le peuple n' est pas avec lui...

  • Mirella de Savoie
    Mirella de Savoie     

    J'ai l'impression que tout le monde a oublié le pourquoi du conflit en Syrie. Comment cela a commencé.
    Le printemps arable, cela vous dit quelque chose ?
    Qui a instigué en sous main les printemps arabes en Egypte, en Tunisie en Lybie aussi pour déstabiliser les pays du moyen orient. Tout le monde sait qu'il y a eu manipulation. Bachar Al Assad n' a effectivement pas voulu terminer comme les dictateurs de ces autre pays. Voilà d'où est parti ce conflit.

Lire la suite des opinions (14)

Votre réponse
Postez un commentaire