Emmanuel Macron a eu-t-il raison de recadrer l’armée?
 

Dans un discours ferme et sur un ton glaçant, le président Emmanuel Macron, chef suprême des armées, vient de recadrer, sèchement, le général Pierre de Villiers: "Il n'est pas digne d'étaler certains débats sur la place publique", a-t-il cinglé. Emmanuel Macron a eu-t-il raison de recadrer l’armée?

Inscrivez-vous à la Newsletter RMC

Newsletter RMC

Votre opinion

Postez un commentaire

8 opinions
  • Marcillac
    Marcillac     

    Plus que le fond, c'est la forme qui est en cause. Que le général de Villiers s'exprime pour dire publiquement ! qu'il ne veut pas se faire "baiser" par le chef des armées (Président de laRépublique) il y a quelque chose de choquant. A invective publique, réponse publique. Emmanuel Macron a eu parfaitement raison de ne pas laisser passer, et d'affirmer son autorité qui découle de nos institution. Il n'y a rien de personnel dans cette affaire. Certains commentaires relèvent de la foire d'empoigne.

  • Marcillac
    Marcillac     

    Plus que le fond, c'est la forme qui est en cause. Que le général de Villiers s'exprime pour dire publiquement ! qu'il ne veut pas se faire "baiser" par le chef des armées (Président de laRépublique) il y a quelque chose de choquant. A invective publique, réponse publique. Emmanuel Macron a eu parfaitement raison de ne pas laisser passer, et d'affirmer son autorité qui découle de nos institution. Il n'y a rien de personnel dans cette affaire. Certains commentaires relèvent de la foire d'empoigne.

  • Marcillac
    Marcillac     

    Plus que le fond, c'est la forme qui est en cause. Que le général de Villiers s'exprime pour dire publiquement ! qu'il ne veut pas se faire "baiser" par le chef des armées (Président de laRépublique) il y a quelque chose de choquant. A invective publique, réponse publique. Emmanuel Macron a eu parfaitement raison de ne pas laisser passer, et d'affirmer son autorité qui découle de nos institution. Il n'y a rien de personnel dans cette affaire. Certains commentaires relèvent de la foire d'empoigne.

  • Marcillac
    Marcillac     

    Plus que le fond, c'est la forme qui est en cause. Que le général de Villiers s'exprime pour dire publiquement ! qu'il ne veut pas se faire "baiser" par le chef des armées (Président de laRépublique) il y a quelque chose de choquant. A invective publique, réponse publique. Emmanuel Macron a eu parfaitement raison de ne pas laisser passer, et d'affirmer son autorité qui découle de nos institution. Il n'y a rien de personnel dans cette affaire. Certains commentaires relèvent de la foire d'empoigne.

  • Marcillac
    Marcillac     

    Plus que le fond, c'est la forme qui est en cause. Que le général de Villiers s'exprime pour dire publiquement ! qu'il ne veut pas se faire "baiser" par le chef des armées (Président de laRépublique) il y a quelque chose de choquant. A invective publique, réponse publique. Emmanuel Macron a eu parfaitement raison de ne pas laisser passer, et d'affirmer son autorité qui découle de nos institution. Il n'y a rien de personnel dans cette affaire. Certains commentaires relèvent de la foire d'empoigne.

  • Novembre Claire
    Novembre Claire     

    Bravo à Zora pour son coup de gueule et pour rappeler à la nouvelle députée LREM atteinte de macronite aigüe d'être un peu moins méprisante pour ses collègues de l'Assemblée d'un autre bord !

  • Le Verdon
    Le Verdon     

    Non,
    Le président n'a pas eu raison de recadrer le Général De Villiers.
    Le Général de Villiers ainsi que toute sa famille anobli par le Roi HENRI VI ont toujours depuis des siècles étaient formés pour œuvrer pour le bien de la France.
    Ce n'est pas un petit président, ancien employé de commerce, tout désireux de devenir le prochain monarque français dont on se débarrassera lors des prochaines élections qui saura oeuvrer pour le bien du pays.
    Un ancien peintre en bâtiment est bien devenu président et on sait ce qu'il ce qu'il a réalisé pour le bien de son peuple et de son pays. !!!!!

  • Le Verdon
    Le Verdon     

    Non,
    Le président n'a pas eu raison de recadrer le Général De Villiers.
    Le Général de Villiers ainsi que toute sa famille anobli par le Roi HENRI VI ont toujours depuis des siècles étaient formés pour œuvrer pour le bien de la France.
    Ce n'est pas un petit président, ancien employé de commerce, tout désireux de devenir le prochain monarque français dont on se débarrassera lors des prochaines élections qui saura oeuvrer pour le bien du pays.
    Un ancien peintre en bâtiment est bien devenu président et on sait ce qu'il ce qu'il a réalisé pour le bien de son peuple et de son pays. !!!!!

    Marcillac
    Marcillac      (réponse à Le Verdon)

    Plus que le fond, c'est la forme qui est en cause. Que le général de Villiers s'exprime pour dire publiquement ! qu'il ne veut pas se faire "baiser" par le chef des armées (Président de laRépublique) il y a quelque chose de choquant. A invective publique, réponse publique. Emmanuel Macron a eu parfaitement raison de ne pas laisser passer, et d'affirmer son autorité qui découle de nos institution. Il n'y a rien de personnel dans cette affaire. Certains commentaires relèvent de la foire d'empoigne.

Votre réponse
Postez un commentaire