En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Expulsé de son logement à 69 ans, il risque la rue: "C’est criminel"
 

Pendant l'été, les opérations de délogement se multiplient. Exemple avec Hassen, 69 ans, expulsé de chez lui mercredi matin.

Inscrivez-vous à la Newsletter RMC

Newsletter RMC

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • laperlaio168@gmail.com
    laperlaio168@gmail.com     

    L arrivée massive de migrants n'a rien arrangé! !Ce pauvre monsieur qui a travaillé toute sa vie, meme ses droits ne lui sont pas octroyés. .juste une faible retraite!! J en appelle à notre cher Président Monsieur Macron de faire rediger les textes de

  • fourmirouge
    fourmirouge     

    On a le sentiment d'un décalage effectivement avec l'accueil des migrants....! Ce sont souvent de personnes seules en particulier des femmes (pas de priorité enfants) qui se retrouvent à la rue. Cela nourrit un sentiment de deux poids deux mesures qui est dangereux.

  • mysti
    mysti     

    Le jugement date de 2014, s'il a régularisé depuis les loyers impayés la situation devrait s'arranger, ou alors on ne sait pas tout. Mais pourquoi ne pas accepter le prélèvement automatique, pour être tranquille, si on a l'intention de payer. C'est ce que beaucoup font. Je connais un locataire qui avait refusé le prélèvement automatique du loyer de sa boutique (il a le droit), son propriétaire a vite compris pourquoi : ça a commencé par des retard et ça a fini par un an de loyers impayés. Il faudrait ne pas laisser les locataires s'enfoncer dans des impayés, peut-être inclure dans le loyers une assurance "impayés" - bien que les assurances ne sont pas l'armée du salut non plus....Alors peut-être que les gens bien pensants, ou des associations de défense des locataires pourraient systèmatiquement s'engager à régler dès le premier mois les impayés, pour éviter les expulsions. Parce que crier contre les expulsions et ne rien faire pour payer c'est pipeau, quand les conseilleurs ne sont pas les payeurs ça ne vaut rien et ne règle rien.

Votre réponse
Postez un commentaire