En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Laurent Fabius, député PS de Seine-Maritime, invité de Bourdin Direct ce mardi
 

Invité de Bourdin Direct ce mardi, le député PS de Seine-Maritime, Laurent Fabius, estime au sujet de la candidature de Ségolène Royal à la primaire socialiste, que « l'ambition personnelle » ne doit pas prendre le dessus sur la « démarche collective ».

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

39 opinions
  • Janusvd
    Janusvd     

    La Dame du Poitou , avec son coup de menton pour donner à son visage une allure altière, a bien le droit comme tout un chacun de vouloir se présenter aux elections, elle en le courage et en prend le risque de reprendre une veste. Rien que pour cela et même si on la trouve "nulle a chier", elle mérite une minimum de respects comme tous les autres candidats. C'est trop facile a nous petits citoyens "mombriliscisme" de les critiquer en les accusant de tous les maux et incompétences. Mais les plus gueulards sont bien souvent à l'image de leurs jugements. Car on ne juge qu'à l'once de soi même. Salutations.

  • rolex500
    rolex500     

    le responsable mais pas coupable...dehors!!!
    et les mecs comme lui de droite et de gauche qu'ils s'en aillent tous!!!!!!!!!!!!!

  • Lirrévérencieuxduconfluent
    Lirrévérencieuxduconfluent     

    ... ce n’est pas du sexisme, c'est juste de la LUCIDITE... Combien de temps encore utilisera-t-on cet argument qui de fait interdit de critiquer une femme ? Le vrai sexisme c'est de regarder le sexe avant les compétences.

  • Bld
    Bld     

    il attend impatiement son pote le libérale DSK pour espérer avoir un poste ministériel ce gugus rien a faire des français !! moi depuis que j'ai appris que "gauche,droite et médias" dinent ensemble au "diner du siècle" j'ai pris ma carte chez MELENCHON et je fait le maximum pour faire passer le message a mes pôtes le vrai danger dans ce pays c'est l'alternance gauche droite ...

  • titi64
    titi64     

    Ce mot lui va si bien, rappelez vous .....

  • duballon
    duballon     

    Bonjour, je croyais que le P. S. c t avant tout le respect d'autrui, le respect des libertés et l'ouverture. Déjà en 2005 lui et ses amis n'avaient ni accepté ni respecté le verdict du Choix de Ségolène comme candidate du P.S, [à quoi bon faire des primaires alors, de qui vous moquez-vous?] et ils ont tout fait pour la faire perdre!. Et c'est reparti pour un tout. La démocratie ROSE a de sacrées épines dans le Corps. M. L. Fabius préfère-t-il la reine des magouilles porte drapeau du parti Rose?. Au P. S. c'est plein de Vieilles peaux de bananes roses!. pârtopuit.

  • guideni
    guideni     

    Qu'est ce que tu racconte ,Bourdin peut tres bien dire ça ,et je l'aprouve a 100 pour 100 ,sans qu'il prenne parti pris ,ou alors nous sommes en dictature et le moindre mot provoque une censure !!!!!!!!!!

  • guideni
    guideni     

    alors là bravo ,elle est courte mais bonne et pleine d'humour ,quand je suis tombé dessus ,je n'arrivais pas a arréter de rire !!!!!!!!!

  • bennes
    bennes     

    cette charmante madone a déjà fait perdre les élections au p.s. que va-t-elle encore nous pondre?

  • amanrich
    amanrich     

    Ca y est, la saison est lancée, le grand bal peut commencer. Bal paradoxal, car c’est un bal populaire dans lequel le peuple ne danse pas. Il n’est pas là pour ça, seuls les nombrils sont sur la piste, et c’est pour le peuple qu’ils dansent.

    Le peu de spectateurs qui regarde s’ennuie.

    L’orchestre médiatique joue sa musique habituelle. Tellement convenue que seules ses fausses notes font réagir les danseurs. Et encore ! Il faut dire que la partition est connue par cœur et par tous. Toujours la même rengaine. Les musiciens connaissent les nombrils qui connaissent les musiciens.

    Le peu de spectateurs qui… Ah ! Il n’y a plus personne.

    Lassés de ce bal de dupes, les spectateurs sont partis au bal clérocratique. Là, c’est un vrai bal populaire et c’est lui, le peuple, qui mène la danse.

Lire la suite des opinions (39)

Votre réponse
Postez un commentaire