Faut-il autoriser l’euthanasie en France?
 

Anne Bert, qui souffre d'une maladie dégénérative incurable, défend dans un récit intime la liberté de "choisir sa fin de vie" face à l'interdiction de l'euthanasie en France, quelques jours avant sa mort programmée dans un hôpital belge. Faut-il autoriser l’euthanasie en France?

Inscrivez-vous à la Newsletter RMC

Newsletter RMC

Votre opinion

Postez un commentaire

6 opinions
  • prim
    prim     

    De tous temps ce problème s'est posé. La science a toujours progressé parce qu'il y a des médecins qui ont crus pouvoir trouver des solutions à des situations dites définitives.
    Oui ils se sont "acharné" et c'est à ce prix que notre espérance de vie s'est allongé.
    C'est aujourd'hui où la science avance le plus qu'on baisse les bras.
    A quel titre faut il déléguer aux médecins, qui ont dédié leur carrière aux soins porté aux autres, de faire ce que nous ne voulons pas faire nous même?

  • lokomotiv
    lokomotiv     

    en suisse 30% des gens qui demande l'euthanasie ne sont pas malade!
    philosophiquement bien trop compliquer,il faut continué le cas par cas.
    je connais des gens capable d'empoisonnés leurs parents,et de les persuadés par la suite de demander l'euthanasie.

  • lokomotiv
    lokomotiv     

    en suisse 30% des gens qui demande l'euthanasie ne sont pas malade!
    philosophiquement bien trop compliquer,il faut continué le cas par cas.
    je connais des gens capable d'empoisonnés leurs parents,et de les persuadés par la suite de demander l'euthanasie.

  • lokomotiv
    lokomotiv     

    en suisse 30% des gens qui demande l'euthanasie ne sont pas malade!
    philosophiquement bien trop compliquer,il faut continué le cas par cas.
    je connais des gens capable d'empoisonnés leurs parents,et de les persuadés par la suite de demander l'euthanasie.

  • prim
    prim     

    De tous temps ce problème s'est posé. La science a toujours progressé parce qu'il y a des médecins qui ont crus pouvoir trouver des solutions à des situations dites définitives.
    Oui ils se sont "acharné" et c'est à ce prix que notre espérance de vie s'est allongé.
    C'est aujourd'hui où la science avance le plus qu'on baisse les bras.
    A quel titre faut il déléguer aux médecins, qui ont dédié leur carrière aux soins porté aux autres, de faire ce que nous ne voulons pas faire nous même?

  • ARCLA
    ARCLA     

    Bonjour
    Je réside sur Aix en Provence,
    Je serais le 7 octobre prochain à Bruxelles en Belgique pour accompagner mon ami qui souffre atrocement de la maladie de Charco
    Sa mobilité est à ce jour quasi nulle d'une part et il enchaine depuis quelques temps "infections sur infections"
    Il a le droit à rester digne jusqu'au bout
    C'est sa dernière volonté
    Il est terrible pour lui de devoir faire cela ailleurs ....en dehors de son pays da façon presque sauvage et illégale
    C'est terrible
    Il est impératif que les "décideurs" prennent enfin leur responsabilité sur ce dossier

Votre réponse
Postez un commentaire