Fessée: faut-il abolir le droit de correction?

Fessée: faut-il abolir le droit de correction?
 

Le débat sur l'interdiction de la fessée n'est pas clos. À l'occasion de la Journée internationale des droits de l'enfant, le Défenseur des droits, Jacques Toubon, appelle une nouvelle fois à inscrire la prohibition de tous les châtiments corporels dans la loi. Si les violences à l'égard des enfants sont déjà proscrites, la justice reconnaît encore aux adultes un "droit de correction", s'il est "proportionné". Fessée: faut-il abolir le droit de correction?

Inscrivez-vous à la Newsletter RMC

Newsletter RMC

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • gochexit
    gochexit     

    Mr BOURDIN est ce par illettrisme ou snobisme Bobo que vous avez insisté sur un barbarisme en féminisant la fonction "DÉFENSEUR" en disant défenseur "EEEE" ?


    Respectez notre langue SVP .
    Prenez connaissance des règles définies par l'Académie Française.

    Académie Française
    " Mais, conformément à sa mission, défendant l’esprit de la langue et les règles qui président à l’enrichissement du vocabulaire, elle rejette un esprit de système qui tend à imposer, parfois contre le vœu des intéressées, des formes telles que professeure, recteure, sapeuse-pompière, auteure, ingénieure, procureure, etc., pour ne rien dire de chercheure, qui sont contraires aux règles ordinaires de dérivation et constituent de véritables barbarismes."

Votre réponse
Postez un commentaire