En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Festival d'Angoulême: "c'est vraiment très dur de percer dans le monde de la BD"

La couverture de Stupor Mundi, la dernière BD de Néjib
 

Ils sont dix, dont deux femmes, à pouvoir prétendre au Fauve d'Or du meilleur album de BD décerné ce samedi soir au Festival d'Angoulême. Parmi eux, Néjib, auteur de Stupor Mundi (Gallimard BD). Né en Tunisie en 1976, cet auteur, qui a publié son premier album Haddon Hall - Quand David inventa Bowie en 2012, raconte à RMC.fr son parcours et les difficultés rencontrées.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire