En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Illustration - L'enseigne d'un magasin Leroy-Merlin - Mychele Daniau - AFP
 

La CGT Leroy Merlin a annoncé avoir déposé une plainte contre l'entreprise, après la découverte d'un fichier interne d'appréciation des intérimaires d'un entrepôt logistique, aux commentaires injurieux. Qualifiant certains intérimaires de "branleurs", "mou du genou", ou encore de "big big boulet", les responsables n'ont toujours pas été sanctionnés par leur hiérarchie.

Inscrivez-vous à la Newsletter RMC

Newsletter RMC

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • Leo Voltigeur
    Leo Voltigeur     

    Ah si seulement les conseillers de vente et les responsables de rayons savaient ce que l on dit sur eux durant les blians humains ...

  • ornicar
    ornicar     

    La boite d’intérim qui finance le tennis et toutes les autres, pourrait peut être financer pour ces salariés les lunettes de sécurités qui sont obligatoire dans les usines.

    C’est malheureux d’être obligé de ce les financés soi même.

    Je compte sur vous les G.G. pour faire passé le message .

Votre réponse
Postez un commentaire