En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Fin des contrats aidés: des mairies obligées de "bricoler" pour assurer la rentrée

Fin des contrats aidés: des mairies obligées de "bricoler" pour assurer la rentrée
 

23.000 emplois ont été supprimés pour cette année 2017-2018, suite à la diminution brutale des contrats aidés voulue par le gouvernement. Certaines mairies ont été obligées de trouver des solutions provisoires pour assurer la rentrée à temps.

Inscrivez-vous à la Newsletter RMC

Newsletter RMC

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • fourmirouge
    fourmirouge     

    C'est inquiétant que l'éducation nationale ait recours à autant d'emplois aidés pour encadrer les enfants( en particulier handicapés), je rappelle que ces emplois sont adressés en principe, à un public en grande difficulté sociale ou psychologique, non formé pour s'occuper d'enfants..

  • pete drire
    pete drire     

    on ne peux pas appeler cela des emplois,voyons;cela ne menait pas à un emploi indéterminé permettant de vivre decemment,mais de vivoter en attendant????le successeur?

Votre réponse
Postez un commentaire