En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Financement public des partis: "Notre système n’est pas coûteux et il préserve des influences néfastes"

René Dosière, député sortant "divers gauche" de la 1e circonscription de l’Aisne
 

Les élections législatives ont un intérêt politique mais aussi financier. En effet, les partis reçoivent des aides publiques en fonction du nombre de parlementaire élus mais aussi 1,42 euros par voix obtenue et par candidat, à condition qu’il dépasse 1% des suffrages. Pour René Dosière, député sortant "divers gauche" (apparenté PS) de la 1e circonscription de l’Aisne, si le système de financement peut être amélioré, il reste meilleur que le financement privé. 

Inscrivez-vous à la Newsletter RMC

Newsletter RMC

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • chopine
    chopine     

    Question à 1euro:
    En marche n'est pas un parti,donc pas de financement de l'état
    Alors qui finance????et on voit le résultat car la campagne a couté trés cher

  • chopine
    chopine     

    Question à euro:
    En marche n'est pas un parti,donc pas de financement de l'état
    Alors qui finance????et on voit le résultat car la campagne a couté trés cher

  • chopine
    chopine     

    Question à euro:
    En marche n'est pas un parti,donc pas de financement de l'état
    Alors qui finance????et on voit le résultat car la campagne a couté trés cher

Votre réponse
Postez un commentaire