En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Actuellement, les contrôleurs ne peuvent pas contraindre un fraudeur à présenter une pièce d'identité. (Photo d'illustration)
 

TÉMOIGNAGES - La Cour des comptes estime le coût de la fraude dans les transports en commun d'Ile-de-France à 363 millions d'euros pour l'année 2013, SNCF et RATP confondus. Pour lutter contre ce fléau, Gilles Savary, député PS de Gironde a déjà proposé une loi instaurant un renforcement des pouvoirs des contrôleurs.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • MANENTIAL
    MANENTIAL      

    on ne peut pas installer un appareille photo pour les véhicules en stationnement sur les arrêt de bus et trottoirs empêchant les usager de descendre sans danger?
    une habilitation, une bonne prime(pas de scrupule il en va de ma responsabilité quand je suis obliger de descendre en double file)
    et je renfloue a moi seul la caisse primaire d'assurance maladie regional

  • MANENTIAL
    MANENTIAL      

    c'est pas nouveau
    j'ais deja eu 5 interpellation dans le bus par la bac aucun ne pouvaient fournir de papiers d'identité pour les amendes

  • Odine
    Odine     

    Il est vrai que cette forme de fraude devient trop importante.

    ocean
    ocean      (réponse à Odine)

    c' est vraie , mais c'est quoi par apport aux fraudes de nos politiques

Votre réponse
Postez un commentaire