En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Fusillade de Grasse: "les grands réseaux sociaux ne veulent pas investir dans des modérateurs"

Fusillade de Grasse: "les grands réseaux sociaux ne veulent pas investir dans des modérateurs"
 

Après la fusillade survenue jeudi à Grasse, le profil de l’auteur présumé interpelle les enquêteurs.  Alors qu’une élève de son lycée le décrit comme ayant une "tête d‘ange", ses activités sur les réseaux sociaux semblent montrer une fascination pour les armes à feux.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire