En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Le parti pris d'Hervé Gattegno.
 

Le résultat de l'élection présidentielle en Autriche est encore incertain. Le représentant de l'extrême droite Norbert Hofer opposé au candidat écologiste Alexander Van der Bellen sera-t-il le prochain président? Pour Hervé Gattegno, gagnant ou perdant, le FPÖ, le parti de l'extrême droite, suscite de la peur.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • norton_13
    norton_13     

    en quoi les journalistes français décident de ce qui peut être bon pour un pays étranger ??? la notion de patriotisme est absente de leur vocabulaire, leur intérêt personnel passe avant l'intérêt général, merci hollande pour la niche fiscale remise en place en 2012 et réservée aux journalistes !

  • jdar97
    jdar97     

    Pourquoi ce Gattegno n'est il pas objectif ?
    Réponse : miam miam

  • AgentK3
    AgentK3     

    Les seuls à avoir peurs sont ceux qui perdront leurs gros privilèges avec ce changement qui arrivera bien un jour

  • Rians83
    Rians83     

    Attendons de voir ce qu'il se passe au lieu de dire qu'elle fait peur.
    Dans ce pays on critique avant de voir les résultats. Je ne vote pas FN mais si un pays étranger met démocratiquement aux manettes un politique d'un bord ou un autre on n'a pas à dire quoi que ce soit. S'il devient infréquentable on le met de côté et c'est tout. A moins que cela fasse peur aux médias et partis politiques nationaux car ils perdraient leur monopole dès 2017 .
    J'ai peur de la dérive syndicale, des casseurs impunis, de la position de la justice et du manque de soutien de nos forces de l'ordre par leur ministre.
    Oui le bateau France prend l'eau de partout et le capitaine dit que cela va mieux. Bien que nous ne sommes pas encore le Concordia cela sent le nauffrage assuré. Les maitre à bord s'en tireront une fois de plus laissant l'équipage à leur triste sort

  • la lorgnette
    la lorgnette     

    En France,c'est l'extrême gauche qui nous fait peur

Votre réponse
Postez un commentaire