En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Hamon président? "Donner un droit à un revenu face à une crise, c’est l’abdication du pouvoir politique"

Hamon président? "Donner un droit à un revenu face à une crise, c’est l’abdication du pouvoir politique"
 

Au lendemain de la victoire de Benoit Hamon à la primaire de la gauche, les Grandes Gueules se demandent si le candidat socialiste a les moyens de gagner la présidentielle. Pour la Grande Gueule Pascal Perri, les idées de Benoit Hamon sont minoritaires dans le pays. 

Inscrivez-vous à la Newsletter RMC

Newsletter RMC

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • gérard30870
    gérard30870     

    Les Grandes Gueules bonjour,
    Etant en voiture pendant votre émission du 31 janvier 2017, je me dois de donner mon avis sur les primaires.
    J’ai tout entendu dans l’émission « bras d’honneur, scandaleux, pas de respect pour les militants…. » à l’encontre de certains pro Valls sur leur décision à ne pas soutenir Hamont. Tout d’abord je suis contre les primaires (droite ou gauche) comme elles sont organisées. Les résultats sont entièrement faussés car tous les citoyens peuvent voter. Il faut laisser le vote, pour que le vainqueur soit légitime, aux militants encartés et seulement là il y aura légitimité. Dans les deux primaires certaines personnes sont allées voter pas pour soutenir un programme ou un candidat mais contre un prétendant (Juppé, Sarko, Valls). Et ne parlant pas du soutien au gagnant, c’est de l‘hypocrisie. Comment combattre un programme pendant toute la campagne en démontrant qu’il n’est pas applicable et irréaliste et le soir du vote entendre le vaincu dire qu’il est derrière le vainqueur et soutenir son programme. Vous croyez que nos politiques ne sont pas assez « faux cul »comme cela.
    Pour moi, ce n’est pas trahir son parti ni les militants de ne pas suivre le vainqueur, la démocratie c’est cela. Pourquoi au nom du parti faut-il adhérer à un programme contraire à ses convictions. Si l’on suit ce raisonnement les démissionnaires d’un gouvernement doivent être taxés de traitres et quitter le parti ……
    J’arrête là car la discussion sur ce sujet est sans fin.
    Gérard 30870

  • skaia64
    skaia64     

    HAMON au pouvoir transformerait la France en un Vénézuela européen. Le socialisme, c'est la ruine.

  • chopine
    chopine     

    QU il gagne ou non,Hamon aura présenté quelque chose de nouveau
    et tous ceux qui parlent de réformes,devraient s'en rendre compte;
    Un jour prochain il faudra partager la richesse et c'est un sujet sur lequel personne ne veut débattre car nous sommes trop frileux voir égoistes

Votre réponse
Postez un commentaire