En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Le parti pris d'Hervé Gattegno
 

Un hommage national est rendu ce vendredi matin, dans la cour des Invalides, aux 130 victimes et 350 blessés des attentats perpétrés le 13 novembre, à Paris. Mais pour Hervé Gattegno, si "François Hollande a eu un réaction forte" après les événements, "il reste le soupçon d’une longue inaction auparavant". "Il n'a donc pas de quoi pavoiser".

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

12 opinions
  • danbas84
    danbas84     

    ENtierement d'accord... ces cérémonies sont l'aveu d'un échec cuisant, 130 morts,
    - d'une politique sécuritaire,
    - d'une politique exterieure,
    - d'une politique sociale,
    - d'une politique de l'enseignement nationale
    - d'une politique de dé- moralisation
    Alors pavoiser dans ces conditions là... c'est une aberration politique socialiste en quête de communication ambigüe

  • tecktango
    tecktango     

    On doit s'associer aux douleurs des familles qui ont perdu un proche dans ces attentats, c'est certain.
    Le problème ici , c'est que l'action gouvernementale reste inefficace . Les politiques continuant de s'attrister des effets dont ils chérissent les causes.
    L'hommage national semble en cette période une opération de recup politique du PS à la veille d'élections.

  • Gnakomo
    Gnakomo     

    Acharnement sarkozien, mélange des sujets, ce monsieur n'a pas de hauteur avec de telles élucubrations de consommateurs avinés du café du commerce. L'heure n'est pas à la division mais à l'Unité.

  • Kro de boucher
    Kro de boucher     

    Pauvre journaliste un sectarisme de politicard indigne qui ne mérite que le mépris.

  • BJP
    BJP     

    Bien dit ! sieur Gattegno.... Attention cependant à ne pas te faire virer par les suppos de la pensée unique actuelle et qui sévit particulièrement sur certains médias. Gardes bien en tête la chanson de G Béart ...Le poête a dit la vérité....il doit être éxécuté....
    Nous avons tant besoin de journalistes clairvoyants !!!!!

  • mirou
    mirou     

    Pas de quoi pavoiser ,récupération politique .Il fallait réagir énergiquement suite aux attentats de janvier .130 morts de trop ,victimes innocentes du laxisme et de l'incompétence de ce gouvernement .
    Pas de drapeau à ma fenêtre mais une profonde pensée pour toutes les familles touchées .

  • mine2rien
    mine2rien     

    Très peu de drapeaux. dans le centre de Paris...

  • MANENTIAL
    MANENTIAL      

    oui c'est vrai
    mais drapeaux ou pas ,il y a pas a faire polémiqué la dessus
    chacun sa facon

    facebook33462481
    facebook33462481      (réponse à MANENTIAL )

    Ca te concerne?

  • mine2rien
    mine2rien     

    Très peu de drapeaux. dans le centre de Paris...

  • facebook33462481
    facebook33462481     

    Tout à fait d'accord. Derrière cet hommage , se cache une inaction avec un amateurisme déconcertant... Quii a permis de laisser tuer 130 innocents.

    Andréjean
    Andréjean      (réponse à facebook33462481)

    quand il y a eu l'affaire merrad personne n'a réagit mais on a supprimé les effectif de police ,et personne n'aurait pu prévoir qu'un commando en plein PARIS assassine de sang des innocents alors messieurs j'ai mis un drapeaux en hommage de victimes qui voulez vivre et je vous permet pas de me juger mais je comprend vos post soit de droite qui n'on rien fait pendant 5 ans ou bien du fhaine qui prône la haine le mal vivre ma formation et la FRANCE

    MANENTIAL
    MANENTIAL       (réponse à facebook33462481)

    lache nous avec ta tentative de recuperation

    skaia64
    skaia64      (réponse à MANENTIAL )

    Le mot récupération est entré, au même titre que : instrumentaliser, stigmatiser, amalgame, bouc émissaire ... dans le jargon des phrases creuses ; on emploie ces mots pour cacher un vide argumentaire, ,pour mettre de la forme là où il n'y a pas de fond.

Lire la suite des opinions (12)

Votre réponse
Postez un commentaire