En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Les hommes fidèles auraient un QI plus élevé que les infidèles

Les hommes fidèles auraient un QI plus élevé que les infidèles
 

Une étude britannique aurait démontré que les hommes fidèles seraient plus intelligents que ceux qui trompent leur partenaire.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

8 opinions
  • Francis335
    Francis335     

    LOL je suis daccord aver étoile! Je pense qu'il n'y a pas vraiment de rapport direct entrele QI et la fidélité qui relève d'un choix personnel propre à chacun ..

  • etolie
    etolie     

    Je suis une femme. j'ai un QI élevé et je ne comprends pas cette passerelle faite entre HQI ou THQI et INTELLIGENCE au sens large. Le QI est défini par des TESTS qui en aucune façon ne peuvent cerner l'intelligence mais uniquement une certaine aptitute logico mathématique.

    Cordialement

  • milounete
    milounete     

    Eh bien oui, il est plus facile d'aller voir ailleurs que de réfléchir à sa relation de couple pour résoudre les problèmes conjugaux. C'est de prendre du recul, de discuter avec sa partenaire qui rend intelligent plutôt que d'être infidèle.

  • myozmail
    myozmail     

    Tu confond mon gars, ils disent seulement que les hommes fidèles ont un QI moyen supérieur aux autres.
    Ca montre seulement qu'ils sont assez intelligent pour avoir répondu qu'ils étaient fidèles, pas qu'ils l'étaient.
    et l'histoire et pleine de "génie" a la fidélité approximative, de Napoleon a Guitry, en passan par Chaplin, sans oblier Picasso, Hugo, JFK, ...
    Que des billes.

  • Darles
    Darles     

    Dire d'autrui qu'il est "déficient grave" parce qu'il fait des choix différents des tiens relève bel et bien, au mieux, du complexe de supériorité, au pire de l'intolérance. Ta morale, produit de ton éducation, de ta religion et ta culture, te dicte tes choix mais n'a pas valeur de vérité universelle! De telles considération mènent à des guerres.(Celui qui n'a pas les mêmes valeurs que moi est un sauvage ou un barbare...) Tu as le droit, bien entendu, d'être en désaccord, mais rien n'autorise un tel "jugement".
    Par ailleurs, je crois qu'il y a bien plus d'éléments a prendre en compte que le simple fait d'être "satisfait" ou pas.(Ce serait trop simple...)

  • Raio
    Raio     

    mais dire que c'est faire un complexe de superioriter que de penser que commetre l'adultere est une deficience, bein je ne suis pas daccord. quand on est pas satisfait en amour on va voir ailleurs, on assume ses choix, on ne se laisse pas aller, et ensuite pour revenir a la maison quand on a fait ses betises dehors

  • Darles
    Darles     

    Pour information: la multiplicité des partenaires peut tout à fait être un choix, par conséquent, le fait de "choisir" la fidélité n'est pas une preuve d'intelligence...
    Par ailleurs le QI n'étant qu'une "mesure" de "l'intelligence logique" ou "mathématique", un QI élevé révèle donc surtout une aptitude, voir un besoin, à reconnaitre et à adopter les règles qu'elles soient sociale ou autres.
    Pour ce qui est de ta manière de considérer les adultères comme des déficients graves, cela tient au mieux du complexe de supériorité, au pire de l'intolérance. (Dans tous les cas une affirmation aussi fallacieuse ne saurait être une preuve d'intelligence qu'elle quelle soit.)

  • Mojyn
    Mojyn     

    Le fait de choisir vraiment sa vie est une preuve tout-à-fait logique d'intelligence.
    Si on a choisi une partenaire qui ne répond pas à toutes vos aspirations incontournables, c'est que le choix n'était pas le bon et il faut en tirer les conséquences logiques. Toutes les petites manigances grotesques qui servent à cacher ce fiasco ne sont qu'un gaspillage d'énergie intellectuelle qui n'est pas une preuve d'intelligence.
    L'infidélité et son cortège de souffrances révèle aussi une grave déficience du quotient émotionnel (que la tradition populaire appelle parfois avec subtilité l'intelligence du cœur).

Votre réponse
Postez un commentaire