En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
François Veillerette, porte-parole de Générations-Futures.
 

L'association Générations Futures a recueilli plusieurs centaines de témoignages de victimes présumées ou reconnues des pesticides, qu'elle a regroupés sur une carte de France. Objectif: que les pouvoirs publics prennent enfin les mesures nécessaires pour protéger les populations exposées.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • Altas
    Altas     

    On va crever comme des rats pour des LOBBYS, ni plus, ni moins !!!

  • jolbob
    jolbob     

    En réalité, la plus grande pollution c'est le socialisme.
    De nos jours la pire insultes est de traiter une personne de "socialiste".
    A user sans modération.

    Altas
    Altas      (réponse à jolbob)

    C'est le politique en généralité mon vieux. Arrêtez donc d'être si ignorant ça frôle l'insulte !!!

  • Rivesaltes
    Rivesaltes     

    oups

  • titi80
    titi80     

    Les lobbys du pesticide Bayer et Syngenta gouvernent le monde agricole européen et ce n'est pas notre courageux gouvernement qui va se mettre à dos c'est multinational et les pays qui les héberges....

  • Ghysly44
    Ghysly44     

    Moi je voterai .... peut être pour les écolos si ENFIN ils s'intéressaient à ce gros problème ( les pesticides ) mais non ils préfèrent se déchirer sur leurs petites places au soleil du parti socialiste, et pendant ce temps les cancers se propagent à travers le monde sans que ça les dérange !!!!!!

    Altas
    Altas      (réponse à Ghysly44)

    C'est des politicards sans aucune morale, voilà la définition des élus français !!!
    Sans changement de cette 5 républiques corronpu, George Orwell disait que le citoyen est complice et non victime .

Votre réponse
Postez un commentaire