En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
IVG: "Choquée par le comportement déculpabilisé de certains gynécos qui refusent de la pratiquer"
 

Il y a trois semaines, Emilie a décidé d'avorter. Une procédure qu'elle pensait simple et accessible. Alors que l'Assemblée nationale a adopté jeudi la proposition de loi socialiste visant à pénaliser les sites de "désinformation" sur l'IVG, cette jeune femme de 30 ans a réalisé que l'entrave à l'IVG n'existait pas seulement sur Internet.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • Alex93
    Alex93      

    Si la liberté d'objection de conscience des médecins, face à un acte qui interrompe une vie humaine n'est plus respecté...cela signifie que nous ne sommes plus du tout en démocratie.

  • Alex93
    Alex93      

    Si la liberté d'objection de conscience des médecins, face à un acte qui interrompe une vie humaine n'est plus respecté...cela signifie que nous ne sommes plus du tout en démocratie.

  • Alex93
    Alex93      

    Si la liberté d'objection de conscience des médecins, face à un acte qui interrompe une vie humaine n'est plus respecté...cela signifie que nous ne sommes plus du tout en démocratie.

  • tranxen
    tranxen      

    Il est normal qu'en tant que professionnel de santé nous ayions le droit d'effectuer ou pas des actes. Quelle est cette mentalité de vouloir imposer sa volonté aux autres ?

    vince de l'ardeche
    vince de l'ardeche       (réponse à tranxen)

    donc si on suit votre logique, un cancérologue pourra refuser de traiter le cancer du poumon d'unancien fumeur car c'est bien fait pour lui. il n'avait qu'a pas fumer avant. bel mentalité

    vince de l'ardeche
    vince de l'ardeche       (réponse à tranxen)

    donc si on suit votre logique, un cancérologue pourra refuser de traiter le cancer du poumon d'unancien fumeur car c'est bien fait pour lui. il n'avait qu'a pas fumer avant. bel mentalité

Votre réponse
Postez un commentaire