En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Le droit à l'avortement a près de 40 ans
 

Ce mercredi, l'Assemblée nationale s'apprête à voter un texte réaffirmant "l'importance du droit fondamental à l'avortement en France et en Europe". Car 40 ans après, le combat n'est pas terminé. En effet, les Françaises rencontrent encore de nombreux obstacles, que ce soit dans leur entourage ou dans le corps médical comme l'expliquent Charlotte, qui a eu recours à l'IVG, et Marie-Pierre Martinet, secrétaire générale du planning familial.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

11 opinions
  • franceska
    franceska     

    quand je pense que les femmes avant styles nos grand méres n"avaient ^pas plus d"enfants et pas d"avortement ,elles faisaient en sorte de ;et il y avait pas de contraception;maintenant sa couche a 15 ANS et vont se faire avorter ;les planning familial sont pleins ,alors les parents au lieu de leur apprendre la coucherie aux filles de 15 ANS qu"elles leurs apprennent a aller à l"école ,car c pas avec les garçons en faisant des galipettes qu"elles s"en sortirons dans la vie !!!et celles qui abandonnent sous X celle la qu"elles se stérilisent ou qu"elles castres les mecs c honteux!!!

    sawcalin
    sawcalin      (réponse à franceska)

    Pas plus d'enfants et pas d'avortement!!!!!, Beati pauperes spiritu quoniam ipsorum est regnum caelorum.
    Généalogiste amateur je dépouille de nombreux registres d'état civil et je vous jurent que les femmes avec plus de 5,6,7,8, et plus d'enfants sont légions ( avec un taux de mortalité infantile important jusqu'au début du XX°)
    Quand aux avortements, il suffit de se référer au nombreux procès de "faiseuses d'anges" pour savoir que les avortements clandestins étaient très nombreux, avec de 300 à 400 femmes qui en mourraient chaque année avant 1975.

    yin yang
    yin yang      (réponse à franceska)

    Nos grands mères n'avaient pas plus d'enfants et il n'y avait pas d'avortements ?????? 2 énormités dans la première phrase, ça donne pas envie de lire le reste !!!!

  • franceska
    franceska     

    c pas le tout de faire des galipettes mesdames ,faut reflechir aux conséquences:l"avortement apres devrait faire réfléchir les capotes et autres moyens de contracaptions existent !!

    yin yang
    yin yang      (réponse à franceska)

    Pourquoi vous adressez vous aux femmes ??? Ce sont les hommes les plus adeptes des galipettes !!!! Et tous les moyens de contraception ne sont pas efficaces à 100 %, vous a pas dit ça votre maman ???

  • solos
    solos     

    la séparation du corps et de l'esprit est une philosophie grec arrièrée! tout ce que l'on fait à notre corps laisse des trace dans notre ame!

  • solos
    solos     

    si cette gyneco qu'on aurait bien aimé lire laisse passer un peu d'agacement c'est aussi parce qu'ils en voit de toutes les couleurs, les femmes avorte n'importe comment aujourd'hui ça doit petre lassant d'être confronté à ça tous les jours!

  • solos
    solos     

    la victimisation continue... et elle est explicitement meurtrière dans ce cas. L'Avortement doit être ultra encadré trop de femme se détruise la vie et leur vie en même temps...

  • philippe44160besné
    philippe44160besné     

    l'IVG est le tipex de la quéquette , pas grave de fauter les pattes en l'air Hop on efface tout et on peux recommencer .C'est pas avec ça que l'on fera des progrès bien au contraire

  • philippe44160besné
    philippe44160besné     

    l'IVG est le tipex de la quéquette , pas grave de fauter les pattes en l'air Hop on efface tout et on peux recommencer .C'est pas avec ça que l'on fera des progrès bien au contraire

  • murciurai
    murciurai     

    Change de gyneco !!!

  • ALEX-BENOIT B.
    ALEX-BENOIT B.     

    C'est un problème de conscience. On ne peut pas punir une gosse qui a fait une bêtise et lui pourrir sa vie. Cependant, pour cela, il faut trouver une autre source de financement que la sécu car il ne s'agit pas d'une maladie. Moi je ne suis personne pour dire si c'est une avancée ou un recul. Il faudrait jute greffer des neurones à certaines et à certains pour qu'ils prennent leurs precautions.

    seb
    seb      (réponse à ALEX-BENOIT B.)

    une fracture n'est pas non plus une maladie et les neurones n'ont pas forcement à voir dans ce contexte.

    solos
    solos      (réponse à seb)

    oui mais un acte sexuelle n'est pas non plus un accident... je ne sais pas si les neuronnes on quelque chose à voir là dedans et l'idée d'un déremboursement est discriminatoire, mais franchement un encadrement digne de ce non ne serait pas de trop!

  • jeanne59
    jeanne59     

    L'avortement n'est point une libération mais bien un acte odieux qui envoie chaque année 200000 enfants à naître à la poubelle. Les tenants de la pensée soixante-huitarde responsable de cette abomination devraient être jugés pour crime de masse contre l'humanité.

    seb
    seb      (réponse à jeanne59)

    l'avortement est une avancée irréfutable et reste un droit.

    sichri
    sichri      (réponse à seb)

    Demandez donc aux gynéco que l'on oblige à pratiquer l'avortement et qui "sortent" des bébés vivants !

    Et pourquoi, on en est arrivé à obliger les chirurgiens à pratiquer cet acte ?

    seb
    seb      (réponse à sichri)

    parceque c'est la loi.

Lire la suite des opinions (11)

Votre réponse
Postez un commentaire