En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Des jihadistes de l'Etat islamique (illustration)
 

Invité de Jean-Jacques Bourdin, Philippe Moissonnier, conseiller municipal d’opposition (PS) de Lunel (Hérault) revient sur l'information du Midi Libre faisant état de la mort de deux jeunes de la commune, Karim et Hamza, âgés de 28 ans et 19 ans, tués dans des combats le week-end dernier en Irak.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

29 opinions
  • 156156
    156156     

    quand on joue avec le sheitane on en paie le prix fort!!!!!!!!!!!!

  • AgentK3
    AgentK3     

    De toute façon ils n'en reviendront pas soit tués par les bombardements alliées, les attaques au sol kurdes, irakiennes et syriennes ou carrément une balle dans le dos de la part daesh en cas de suspicion de désertion pour service rendu...

  • al Azar
    al Azar     

    "On ne s'attaque jamais à la cause première, hélas, qui est d'expurger notre livre "saint" de toutes les incitations à la haine et des appels au meurtre qu'il contient et dont les esprits faibles peuvent être les victimes instrumentalisées par des manipulateurs pervers, mais faut-il que ce soit un musulman qui vous le dise" ?

  • al Azar
    al Azar     

    Le double langage (taqiyyâ) comme celui de Tarek Ramadan, le serpent islamique : Il a des nouvelles fraîches : Des nouvelles d’Ahmed, Maeva et de Syrie

    Le responsable de la mosquée de Lunel explique n’avoir "ni compte Twitter ni compte Facebook. C’est une autre génération". Mais il sait néanmoins très bien ce qui se dit sur les réseaux sociaux. Et quelles sont les nouvelles des autres jeunes Lunellois toujours en vie en Syrie. Il confirme ainsi qu’Ahmed, au départ donné pour mort et pleuré par les siens, aurait été blessé, mais serait toujours vivant. Il confirme aussi le fait que Maeva, qui avait indiqué vouloir rentrer et qui demandait de l’aide après la mort de son mari, en octobre, ne le souhaiterait plus. Son explication ? "Elle n’a plus de famille ici. Ses parents l’ont mise dehors quand elle s’est convertie. Là-bas, elle touchera une pension pour les veuves. Rentrer. Rentrer pour quoi ? Peut-être qu’elle ne voit pas ce qu’elle vivrait de plus en France. Sans doute que sa vraie famille est là-bas, au milieu des musulmans."

    Lahoucine Goumri conseille par ailleurs de lire le journal sorti par le groupe État islamique pour mieux s’informer sur ce qui se passe là-bas. Alerte aussi sur le contenu de certains sites "plus nuisibles que les journalistes", qui utilisent des mots dangereux. Lorsqu’on lui demande, enfin, devant sa visible très grande information sur ce qui se passe là-bas, comment il analyse la situation très complexe que connaissent actuellement la Syrie et le Moyen-Orient, il refuse cependant de commenter davantage, au nom de la mosquée : "C’est une situation très floue. Nous, on ne veut pas comprendre. C’est de la géopolitique."

  • al Azar
    al Azar     

    Est-il le fournisseur de chair à canon ? Lahoucine Goumri, le président de l'Union des musulmans de Lunel, qui gère la mosquée El Baraka, a rompu le silence. Recevant quelques journalistes, dans le froid d'une mosquée encore vide en ce vendredi de prière. C'est à la demande du maire, Claude Arnaud, qu'il parle. Avant d'ajouter qu'avant, on lui avait demandé de ne pas s'exprimer.Il le répète : "La mosquée n'a rien à voir avec tous ces départs. Ce sont des départs individuels. Ils n'ont jamais concerté l'imam ou la mosquée. Les musulmans qui viennent à la mosquée sont des Lunellois et il n'y a aucun souci à Lunel. Il y a un problème à 6 000 km d'ici et on ne veut pas le ramener à Lunel."

    L'homme veut apaiser. Condamne-t-il pour autant les départs des jeunes de Lunel en Syrie ? "C'est leur choix. Je n'ai pas à les juger. Seul Dieu les jugera. Si on doit condamner quelque chose, il faut condamner ce qui est condamnable. Pourquoi condamner ces jeunes qui sont partis au nom d'une injustice en Syrie et pas ces Français qui sont partis et ont tué des bébés palestiniens avec Tsahal l'été dernier ? Pourquoi est-ce qu'une mosquée condamnerait, alors que les autres religions ne le font pas ?" Le président ne voit donc également pas pourquoi il ferait acte de prévention auprès des autres jeunes : "Je ne vois pas pourquoi je ferais un message, si dix personnes sont parties sur 6 000 musulmans, soit 0,04 % ? Les autres jeunes, ils ne partent pas. Pourquoi je parlerais aux jeunes ? Tous les Lunellois ne sont pas dans le délire de la Syrie." Pour lui, s'il doit y avoir prévention ou fermeture de site internet, c'est à l'État d'agir. Dès lors, quid des 0,04 % : Raphael, Houssem, Sabri, Hamza, Karim ? Les connaissait-il ? "Certains venaient à la mosquée, d'autres pas. Ils étaient gentils, intégrés, serviables, doux, bien éduqués. C'est un étonnement qu'ils soient partis." D'ailleurs, se l'explique-t-il ? "Il n'y a rien à comprendre. Ils se connectent sur internet, ils prennent un billet d'avion." Et d'ajouter que les intentions sont différentes selon les gens : jihad, raison politique...

  • al Azar
    al Azar     

    MOSQUEE DE LUNEL : Ci-dessous les déclarations ahurissantes d' un imam ambigu, toujours en liberté et non convoqué par les "services" !

  • Expatheureux
    Expatheureux     

    Lunel comme tout ce bas de France est islamisée et devenue un repaire à toutes ces saletés. Ah si les karchers avaient fonctionner il n'y aurait peut être pas autant de faux français qui font la honte des vrais français.

  • titi80
    titi80     

    Et alors fallait rester à Lunel !! la guerre s'est tuer ou être tuer !!
    j'espère juste qu'ils n'ont pas eu le temps de tuer............

  • titi80
    titi80     

    Et alors fallait rester à Lunel !! La guerre c'est tuer ou être tuer....j'espère juste qu'ils n'ont pas eu le temps de tuer..........

  • AVIS52
    AVIS52     

    En ces temps de crise les bonnes nouvelles sont rares, savourons celle-ci! Après tout ils passent désormais du bon temps avec ces vierges promises! Ah ? Ah bon ? elles n'étaient pas au rendez vous ? Les pauvres ils n'ont même pas eu le bénéfice de cela... C'est le jeu ma pauv Luce, faut pas croire tout de qui est écrit !!!

Lire la suite des opinions (29)

Votre réponse
Postez un commentaire